Votre fille: la prochaine VICTIME?

LE PETIT JOURNAL – 25 JUILLET 1971

“Les meurtres aussi sadiques que ceux signalés à Cap-de-la-Madeleine, en fin de semaine dernière, sont d’autant plus répugnants que, de tous les types de crimes commis au Québec, ce sont ceux qui demeurent le plus souvent impunis.

En fait. ce genre de crime est trés rarement resolu. Il comporte des difficultés sans nombre pour les emquéteurs qui ne doivent leur succes qu’à un témoignage direct ou à une faute irréparable du ou des meurtriers en cause.

Depuis deux ans, on à signalé au moins dix cas de Jeunes auto-stoppeuses du Québec qui ont êté assaillies, le plus souvent violées et finalement assassinées. Les sadiques qui les avaient assaillies faisaient ainsi disparaitre la seule preuve vatable: le témoignage de la victime.

Le seul de ces dix cas qui ait été vengé depuis deux ans est celui de Nicole Demers de Drummondville qui en compagnie de Marie-Claire Bouchard, héla un camion sur la Transcanadienne. Sous la menace d’un couteau, les deux jeunes filles furent soumises aux instincts bestiaux de leur assaillant puis poignardées et jetées dans un bois près de Québec. Heureusement. la jeune Bouchard survécut à ses blessures et identifia l’assaillant qui fut récemment condamné.

Sadiques en liberté

Les sadiques qui ont tue les neuf autres victimes sont toutefois tous au large. Combien sont ils? Nul ne le sait! On croit toutefois que certains de ces meurtres sadiques sont l’œuvre d’une mème personne.

La répugnante execution de Chantal Côté et de Carole Marchand. à Cap de la Madeleine rappelle étrangement un double meurtre survenu à Québec il y a deux ans. Aline Travers et Suzanne Mercier, deux jeunes Beauceronnes de 18 ans vivant à Quebec, étaient vues pour la dernière fois en faisant du pouce sur la Grande Allée à Québec. On retrouvait leurs corps dans un boisé de Saint Romuald quelques jours plus tard. Elles avaient été sexuellement assaillies mais portaient leurs vêtements lors de la macabre découverte. Elles avaient été exécutées toutes deux d’une balle dans la tete comme les martyres du Cap. Ces meurtres sont ils reliés?

Deux Américaines

Un autre attentat double fit une vicime et une blessée très grave il y a plus d’un an. Deux jeunes Américaines de la Californie visitant le Québec sur le pouce. Peggy Coleman, 17 ans, et Anne Jones, 18 ans, montaient bord d’une voiture à Saint Hubert. Un peu plus tard elles étaient éjectées de cette voiture en marche pres de l’Acadie. La jeune Coleman était tuee sur le coup et sa compagne grièvement blessée. Cette dernière avait perdu tout souvenir de l’aventure et fut longuement hospitalisée. Elle était de retour à Montreal récemment pour tenter d’identifier ses assaillants dans les filières de la police locale ou de la SQ. On n’a pas encore donné les résultats de ces recherches.

Deux autres meurtres de jeunes filles. et même un troisième, survenus dans le nord de la Métropole peuvent aussi être l’oeuvre d’une seule et même personne.

Le dernier en date est celui de la jeune Brigitte Parker, 21 ans, de la rue St Hubert a Montréal, dont le corps fut retrousé il y a un mois à Saint Lin.

La jeune fille fut prise à bord d’une soiture dans le nord de la Metropole pour être tuée d’un coup d’objet non identifié qui lui a fra cassé le crâne. Son corps à été retrouvé a quelques milles seulement de celut de Danièle Thomas, ägée de 22 ans, qui fut retrouvée nue et Ie dans un ruisseau près d’une ferme de cette region il y a un an. La jeune Danièle avait aussi eu le crâne défoncé et avait ête prise à bord d’une voiture dans ie nord de Montréal, probablement dans Ahuntsic.

Une troisième peut-être?

L’assaillant de ces deux jeunes filles, s’il est le même individu, pourrait aussi étre responsable de la mort de la petite Theresa Martin, âgée de 16 ans de Montréal Nord. C’est dans le mème secteur que les deux précédentes victimes, que Thèresa est montée à bord d’une voiture soit sur le boulevard Henri Bourassa. Elle ne fut pas assaillie sexuellement puisque son meurtrier semble l’avoir tuee prématurément. Souffrant d’un fort rhume de poitrine, elle fut asphyxiee probablement alors que le tueur lui appliquait la main sur le visage, couvrant bouche et nez pour l’empêcher de crier. Son corps fut depose sur un trottoir pres d’une taverne de Montréal Nord. Le sadique avait toutefois eu le temps d’inscrire au couteau sur son ventre les initiales “FL” et les mots “Frenchy I love You”.

Alice Pare

Le cas de la petite Alice Pare.,14 ans, est encore plus enigmatique. Au debut de février, par une froide sonrée, elle quitta une amie en sortant de son école de musique pour se rendre à une cabine téléphonique et disparaitre. On devait retrouver son corps au printemps seulement recroque ville sous un arbre dans un boisé de Sainte Clothilde de Horton.

A St-Simon

Enfin, l’affaire qui lit couler le plus d’encre fui certainement le double meurtre des petites Denise Picard, 16 ans, et Susanne Gilbert, 17 ans, assaillies. violees et etranglees à Saint Simon dans le Bas du Fleuve. Le mystere demeure toujours complet dans cette affaire malgre un proces retentissant.

A cette liste de dix victimes tuées sadiguement apres être montees de gre ou de force à bord de vortures, il faudrait peut être ajouter les quatre victimes du désor mais célèbre Etraneleur de Montreal, l’enigmatique Américain Bill qui est tou jours recherche. Ses victimes toutes âgées de moins de 25 ans, ont ête tuees dans leurs appartements vu il avait reussi à s‘introduire. Jean Way, Norma Vaillancourt, Murielle Archambault et Shirley Audet ont toutes ete tuees par etranglement avant d’être violées.

Combien de victimes dénombrera ton encore avant que ces trois, quatre où cinq assassins soient capturés et mis hors d’état de nuire?”

Category:

2 thoughts on “Votre fille: la prochaine VICTIME?”

Leave a Reply

css.php
%d bloggers like this: