Sharron Prior et le “Maniaque de la Pleine Lune” (Partie 2)

J’ai grandi sur l’île de Montréal dans un quartier très similaire à Chateauguay. De nouvelles banlieues à droite sur la frontière du développement. quartiers mixtes, français et anglais. Pierrefonds était lié par Rivière du Prairies au nord et à l’ouest, et les autoroutes à l’est et au sud. Nous aventurer sur nos vélos et explorer des domaines tels que Roxboro et Dollard Des Ormeaux. La pire chose que j’ai jamais vu était un chien mort. Dans tout droit sorti d’un roman de Stephen King un tas d’entre nous a entendu qu’il y avait un chien mort à côté du rail traque à Roxboro. Un samedi nous avons tous mis à pied sur les pistes. Je me souviens qu’il a fallu une éternité et, finalement, nous l’avons vu, se reposer loin vers le bas d’un talus. Son oeil suintait puss jaune. Le tout m’a laissé sentir triste et vide.

Nous entendons des rumeurs d’enfants s’enlevés ou tués, mais il était tout discours. J’ai jamais entendu d’un tueur Chateauguay. Bien que je savais Chateauguay et Laval et Longueuil étaient au sud et au nord et à l’est, je n’y avais jamais été. Je parfois prendre le train dans le centre-ville, mais je jamais quitté l’île de Montréal, à moins qu’il était en vacances avec mes parents. Je suppose que mes parents étaient au courant de ces choses parce qu’ils lisent les journaux. Mon père savait probablement à propos de Sharon Prior parce qu’il a travaillé à Lachine. Je ne lis pas les papiers. Les seuls livres que je prenais de la bibliothèque étaient des UFOs, Bigfoot ou le monstre du Loch Ness.

Sharron Prior

Sharon Prior

Sharon Prior

Le assassiner de Sharron Prior (16 ans) est arrivé après le 9 Juillet, 1974 assassiner de Norma O’Brien (12 ans), et un peu avant 23 Juin, 1975 assassiner de Debbie Fisher (14 ans). Dans une torsion erie du sort, Sharron Prior avait suivi l’affaire O’Brien dans les journaux (Si vous lisez ce le premiere fois, vous voudrez peut-être revenir à la partie 1 de cette pièce qui est tout au sujet de O’Brien et Fisher ).

IMG_3290

445 Congrégation aujourd’hui

Sharron a disparu le samedi soir, le 29 Mars 1975. Elle avait été à son domicile à 445 rue Congrégation à Pointe Saint Charles avec des amis et la famille quand elle a décidé d’aller à la rencontre des amis (y compris son petit ami) à une pizzeria locale. Elle a quitté sa maison vers 19h30. Elle laisse derrière elle  sa passe d’autobus et de l’argent, et décline l’offre d’un ami de l’accompagner. Sa destination est à 5 pâtés de maisons, de Marina Pizza au 2050 rue Wellington, à l’angle de l’avenue Ash. Elle n’a jamais atteint sa destination.

IMG_3276

IMG_3276 2050 rue Wellington, le site de la pizza Marina

Au cours de la phase initiale de la disparition l’affaire relève de la compétence de la police de Montréal, la CUM (Communauté urbaine de Montréal). Quand le corps se trouve au large de l’île de Montréal à Longueuil, le cas transfère rapidement à la police de Longueuil. Au meilleur de ma connaissance, la police provinciale du Québec, la Sûreté du Québec ne sont jamais impliqués.

Découverte de Sharron Prior

Prior crime scene

Prior crime scene

Le corps de Sharron Prior a été retrouvé trois jours plus tard, le 1er Avril 1975. Prior a été trouvé dans un champ au Chemin du Lac et Guimond blvd. à Longueuil par Jacques Bertrand, un apiculteur. Bertrand, qui a gardé des abeilles sur la propriété, avait dit d’aller vérifier le verrou sur la porte, quelqu’un avait observé qu’il était ouvert.

Les premiers enquêteurs pour traiter la scène étaient Jean Brais et Guy Alarie, avec gendarme J Leo Gagnon fournir une carte de scène de crime. D’autres chercheurs de travailler l’affaire étaient Pierre Lambert, Louis Lasurre, Raymond Trotier, Pierre Robidas et Pierre Robidoux. La police de Longueuil qui continueraient d’enquêtes dans le prochain siècle étaient Renault Lacomb, Pierre Robidoux et Jacques Dutrisac.

Prior avait été roué de coups. Elle avait des marques d’étranglement sur son cou. Elle avait étouffé avec son sang. Son nez était cassé. L’agresseur avait écrasé sa poitrine avec son genou.

Prior était habillée dans son manteau en daim, un chandail, des chaussures et des chaussettes. Ses pantalons étaient environ 6 pieds loin du corps. Son sous-vêtements a été pendu à un arbre. Une branche a été serrée dans sa main. Il y avait du sang et des branches dans ses cheveux. la chemise d’un homme a été trouvé sur les lieux, les enquêteurs ont conclu que cela a été utilisé pour la lier. Un reçu n’a été trouvée sur les lieux avec le nom de Sharon sur elle. Une marque de pneu a été observé avec une empreinte d’un homme supposé avoir pesé environ 200 lbs. Il a été conclu que les articles en vrac ont été jetés par la fenêtre d’un véhicule.

L’autopsie a été réalisée par Jean Hould. la police de Longueuil Renault Lacomb et Jacques Dutrisac étaient tous deux présents à l’autopsie. Entre autres choses l’autopsie a conclu:

  1. Sharron Prior avait été violée.
  2. Les coups à la tête ont été très probablement causées par un instrument pointu, peut-être un anneau.
  3. La bande partiellement mâchés trouvé dans ses cheveux signifiait que Prior a été très probablement bâillonné.
  4. Sharon le plus probable est décédé mardi après-midi, ce qui voudrait dire qu’elle a été retenu captif du samedi soir au mardi matin.

Conséquences

Dès le début enquêteurs axé sur Frank Daly (alias Gerry Moore) en tant que suspect. Daly a réussi Marina Pizza. Les personnes interrogées dans le cadre de Daly étaient Ronnie McQuire, Richard Cassive, Maie Anne et Dolores Boucher, les propriétaires de Marina’s, Nick et Marina Chionidis, Claude Laporte, John Beaubien, Audry Payne, Anne Benoit, Caroline Smith et Harold Regan.

La police a également interrogé les co-propriétaires de la propriété Longueuil, Jacques Bertrand et Roger Augry, ainsi que Raymond Amont qui possédait une propriété adjacente. Police interrogé le petit ami de Prior John McAleer, ainsi que les amis Bryan Victor Morneau, Margaret Neil, Laury Derick et Debbie Cote.

D’autres suspects de police initiaux inclus Daniel De Courval, Gerard Jubinville, Laurie Kenneth et Normand Hunt.

Les agents de police interrogés comprenaient André Charette, Bertrand Audet, Jacques St Mars (SPCUM), Agent de Faucher SCU Saint-Hyacinthe, et le Sgt Detective Tetrault de Laval.

Autres facteurs

  • Environ 1/2 heure avant Sharon Prior a quitté son domicile le 29 Mars 1975, 23 ans, Cheryl Roy a été attaqué à Pointe Saint Charles par un homme armé d’un couteau. Le suspect est venu à être connu comme «l’homme de moustache”: blanc, anglais, 6 pieds de haut, environ 200 lbs avec une moustache. L’incident est survenu sur la rue Wellington, la même rue que Marina Pizza.
  • En 2004, la police a reçu un pourboire que Sharron Prior peut avoir été retenu captif à un espace de garage au 2107 rue Favard, un pâté de maisons au sud de Marina Pizza. Police testé le site de l’ADN, mais les résultats ne sont pas concluants. Le sang de sharron n’a pas été identifié. (Yvonne Prior a déclaré le 3 Avril, 2016, plus tard avéré être une pointe «bidon»)
  • Entraver résultats sur le point ci-dessus est le fait que la preuve d’origine dans le cas de Prior a été détruit par la police de Longueuil. Cela a été confirmé par la famille de Sharon Prior.

Sharron Prior et le Chateauguay tueur

Nous allons faire le tour maintenant de retour à ma trajectoire originale, Sharron Prior et tout lien vers le Chateauguay Killer.

Comme vous pouvez le voir, il y a quelques similitudes entre les cas de Sharron Prior et Norma O’Brien. Pour résumer:

  1. Ils sont morts à peu près 9 mois d’intervalle, et dans un voisinage assez proche. Prior sur l’île de Montréal / Longueuil; soit environ 30 minutes de route de O’brien / Chateauguay.
  2. Tous deux étaient des adolescentes: O’Brien 12, Prior 16.
  3. Les deux ont été violées, sauvagement battu et étouffé à mort d’une manière brutale.
  4. Jusqu’en 2010 certains ont été encore sonder une connexion entre O’Brien et Prior. 

Donc, la question se pose, est-ce le tueur Chateauguay (qui nous avons surnommé MX), toujours avoir des raisons d’être à proximité de Sharron Prior?

La réponse est oui. Selon ses aveux, en Juin 1975, MX a travaillé à Record Tools, Ltd,  5110 Fairway Ave. à Lachine, Québec. Sa confession lit,

“Le 23 Juin 1975 … Je pris ma moto pour aller à Lachine, Outils d’enregistrement, Ltd 5110 Fairway Ave, où je travaille.”

Avant que quelqu’un devient trop excité avec cette information, il y a plusieurs obstacles à considérer MX comme un suspect sérieux dans l’assassiner de Sharron Prior:

  1. 5110 Fairway avenue est encore vingt minutes en voiture de Pointe Saint Charles.
  2. Ce disque aurait été fait en hiver à la fin Mars 1975. Vous pouvez voir sur les photos il y a encore de la neige sur le terrain.
  3. Le lecteur aurait été faite sur un vélomoteur. Je pense que tout le monde serait d’accord que l’agresseur dans le cas Prior ne conduisait pas un vélomoteur.
  4. Le niveau de violence infligée à Norma O’Brien est très formidable pour un jeune de 16 ans, mais MX ne fait pas le profil Prior. Autrement dit: il est trop jeune, trop maigre, et il ne porte pas de bijoux et qui pourrait causer des dommages supportés par l’autopsie Avant (rappelez-vous la référence à l’anneau).

Voici MX (au milieu):

IMG_0463

Contrastant avec ses compagnons costauds, MX n’a pas de bagues.

Donc, nous espérons que cela pose pour se reposer d’autres questions d’une connexion entre le tueur Chateauguay et Sharron Prior.

Il y a cependant un élément troublant de l’information concernant MX et un autre assassiner non résolus qui a besoin de mentionner. Record Tools, Ltd où MX travaillé est à environ 10 minutes de route de 890 rue Lindsay, où le corps de 12 ans, Tammy Leaky a été retrouvée étranglée en 1981.

Alors, où était MX en 1981? Pas sûr. Selon des sources qui je fais confiance il a très peu de temps pour les meurtres O’Brien / Fisher, et dans un établissement à sécurité minimale. Il aurait eu accès à passe jour. Il est très concevable, il a été laissé par 1981.

Je suis sûr que certains d’entre vous peuvent penser, sûrement après tout ce temps la police aurait regardé dans tout cela? Je ne serais pas trop confiant. Rappelez-vous ce que je disais dans un précédent post à propos de trop de responsabilité qui conduit à des lacunes dans la responsabilité. Il y avait déjà beaucoup d’implication dans ces cas avec les forces de police de la SQ, Chateauguay, Montréal et Longueuil. Rappelez-vous aussi la leçon de l’enquête de la Commission de police du Québec en Ursula Schulze: personne ne poursuit la victime parce que tout le monde supposait que quelqu’un d’autre prenait soin d’elle.

Et où est le Chateauguay tueur aujourd’hui? Il vit et travaille dans la région de Montréal.

—————————-

Postscript: La nuit avant Sharon Prior a disparu, le 28 Mars 1975, était une pleine lune.

Tags:

Leave a Reply