Le Maniaque de la Pleine Lune / Chateauguay: Norma O’Brian et Debbie Fisher

IMG_0447

Norma O’Brien et Debbie Fisher étaient deux jeunes filles qui ont disparu dans la ville de Chateauguay, une communauté de l’île de Montréal connu sous le nom «La Rive-Sud». Les incidents se sont produits un an d’intervalle en 1974 et 1975. Dans chaque cas, les filles étaient absents pour une période très courte – environ 24 heures – avant que leurs corps ont été retrouvés. Ceci est un cas où l’agresseur a été effectivement capturé et condamné, mais comme nous verrons le résultat a été moins que satisfaisante, et a conduit à de nombreuses questions à ce jour.

Parce que les incidents se sont produits au cours de la nouvelle lune ou de cycles de pleine lune, la presse a nommé l’auteur, Le Maniaque Pleine Lune.

Je ne me soucie pas beaucoup sur la théorie de la lune et le comportement criminel. Il est très de rigueur dans les années 1970. Beaucoup ont cru Le zodiaque – ou «Sam», comme il aimait à être appelé – qui était actif à la fin des années 60 début des années 70, pour être un tueur de phase de lune. Plus tard dans les années 1970 David Berkowitz – ou le «Son of Sam” – réputé tué 5 de ses 8 victimes pendant une pleine lune. Ce ne fut pas seulement une question de gens se lever à toutes sortes de méfaits sous une influence de la pleine lune, lore commun dit que si vous avez fait le bon profil, vous pouvez prédire quand un meurtrier pourrait tuer à nouveau. Nous avons vu ce cliché dans des dizaines de films. Il doit y avoir au moins un film Dirty Harry où le personnage, Callahan est dans une course contre le temps avant que la lune commence l’épilation complète..

La presse québécoise était fou pour des meurtres de lune dans les années 1970. Voici un insert de police Allo, Juin 1978:

7 meurtres

Il dit essentiellement ce qui suit: Lison Blais a été assassiné 4ème Juin à Montréal. Peu après un chauffeur de taxi à Rimouski a été tué. Un homme qui a disparu le précédent Septembre a été trouvé attaché à un bloc de béton dans la rivière des Outaouais. Dans un crime apparent de passion, un secrétaire est décédé à Montréal. Un gars dans un restaurant a été tiré dans la tête. Un prisonnier a été poignardé 120 fois. Un motard a été battu à mort à Trois-Rivières. Qu’est-ce que ces sept meurtres ont en commun? Le week-end précédent était une pleine lune!

Tout cela est très poétique, mais pas tout à fait vrai. Debbie Fisher a en effet disparu au cours d’une Pleine Lune, Juin 23, 1975. Toutefois, Norma O’Brien a disparu 9 Juillet, 1974 – une grande lune, mais en déclin avec environ 80% de visibilité.

La connexion de deux points sur une carte ne sont pas corrélation ou un lien de causalité, il est dots juste.

Norma O’Brien

IMG_0438

Norma O’Brien (12 ans) a disparu mardi soir, Juillet 9, 1974. Elle a quitté son domicile à 94 Rue de Lucerne dans la soirée à jouer au water-polo à la piscine au parc Seignory sur boule Saint Francis. Quand elle est arrivée, elle a découvert la piscine était fermée pour des réparations. Elle a décidé de rentrer à pied. Il était environ 20h30. Elle a signalé la disparition de cette soirée. La famille a insisté pour que Norma était pas un fugue.

Chateauguay Park Pool 1974

Chateauguay Park Pool 1974

Le lendemain vers 15h45 son corps nu a été découvert dans un champ près de la piscine, à environ 1 500 pieds de la route, par Charles Baranowsky, le directeur à la piscine Seignory. En voyant le corps Baranowsky a mis ses mains à sa tête et cria: «Non, non, non!”.

IMG_0422

Sur les lieux du crime ont été chef de la police de Châteauguay Roger Gagnon et détectives Ferdinand Yelle, Agent Picard, Michel Lajoie et Jean-Jacques Gauthier. Étaient également présents les inspecteurs de la Sûreté du Québec de Montréal, Claude Chabot, Daniel Duchesne, Yvon Fauchon, et Gaston Rioux. O’Brien a été trouvé sur son dos. Elle avait été battue. Elle a été violée. La cause du décès est l’asphyxie, probablement causée par sa brosse à cheveux qui a été poussé dans sa gorge. La police a utilisé des faux pour rechercher la zone où le corps a été retrouvé, mais aucune preuve n’a été récupérés qui conduirait à un suspect. L’affaire a été froid.

 

IMG_0437

 

 

 

 

 

Debbie Fisher

Moins d’un an plus tard – le weekend de fete Jean Baptiste  1975- Debbie Fisher 14 ans) rentre à la maison de la maison de son oncle au 6 rue Saint Luc. Il est environ 18h30 le lundi 23 Juin, 1975. Elle est sur une bicyclette rouge avec un siège de banane. Sa maison à 167 rue Viau est à environ 10 minutes. Elle ne fait jamais à la maison.

IMG_0424

Compte tenu de l’emplacement de la disparition, à environ 10 minutes de l’endroit où Norma O’Brien a été trouvé, la police a immédiatement mis un hélicoptère dans l’air en espérant trouver Fisher rapidement, peut-être dans le même domaine de Boule Saint Francis. Fisher se trouve le lendemain de sa disparition, le mardi, 24e Juin par trois voisins des pêcheurs qui décident de fouiller la région boisée environnante pour la jeune fille. Fisher est découvert dans une voiture abandonnée dans les bois au large de la rue Brisebois. Police sur la scène sont Pierre Laroue, le caporal Cyr, et comme dans le cas O’Brien, les inspecteurs de la SQ à Montréal (Yvon Fauchon, Normand Vien, Daniel Duchesne, Gaston Rioux, Louis De Fransisco). Fisher est retrouvé nu, mais pas agressé. Elle est morte d’être frappé à la tête avec une pierre.

IMG_0454
Chateauguay Carte Crime

La police trouve le corps rapidement et attraper un coup de chance. Un homme au volant d’une Buick -1970 se souvient presque de frapper un enfant conduire un vélomoteur jaune (de motocyclette) près des bois où Fisher a été découvert le lundi 23 Juin, 1975

IMG_0432

Police affichant leur technique de manipulation des preuves supérieure

 

 

Arrestation du “Chateauguay Killer”

IMG_0446

La police arrête un homme (18 ans) qui nous appellerons, MX. A l’époque des meurtres, il était de 16, puis 17. Le 15 Juillet, il a avoué le assassiner de Debbie Fisher. Il a été jugé comme un mineur, reconnu coupable et reconnu coupable le 21 Mars, 1977. Parce qu’il était mineur, une interdiction de publication a été mis en place interdisant à quiconque d’imprimer son nom.

IMG_0469

Bien que 40 ans ont passé et je me sens un peu protégés ici dans les Etats, je ne veux vraiment pas de tester le zèle des tribunaux criminels canadiens, d’où le nom, MX. Cependant, tous ceux qui voudraient connaître son identité doit seulement aller au poste de Coolopolis sur le Chateauguay Killer, et lire les commentaires. Je ne suis pas nécessairement dire qu’il est nommé là, je veux dire, il y a quelques bonnes informations de gens qui ont eu une expérience de première main à ce moment-là.

Et si vous lisez les commentaires, vous trouverez également beaucoup de désinformation et les rumeurs qui ont persisté ces 40 dernières années. Certains que je voudrais éclaircir en ce moment:

  • MX n’a ​​pas été le fils du maire. Le maire était Joseph Laberge. le nom du père de MX était Jean Claude. Je ne sais pas comment cela est devenu un mythe urbain mais il est pas sans précédent. Dans le cas de Theresa Allore un des premiers chuchotements était “le fils du maire a fait”, peut-être à venir de la crainte que le pouvoir peut fonctionner au-dessus de la loi.
  • Le jaune vélomoteur était seulement un facteur dans le cas Fisher, pas le cas O’Brien. MX avait un modèle de vélomoteur 1975. En ’74, il était encore du vélo. Où Fisher a vécu une certaine distance de MX, O’Brien et MX étaient pratiquement voisins. MX vivait à 249 rue Mountain, à environ 10 minutes à pied, ou à cheval de 4 minutes de vélo de 94 Lieu Lacerne.
  • Je ne suis pas MX. Juste parce que je sais que beaucoup, cela ne me le meurtrier fait pas. Je suis désolé pour le gars française sur le fil Coolopolis qui a offert beaucoup d’informations. Immédiatement les lecteurs ont commencé l’accusant d’être MX. Le gars français connaissait la meilleure information parce que les journaux français comme Allo Police avaient la meilleure information. Ne pas frapper un gars pour faire ses recherches.
  • Et en matière de recherche: MX n’a ​​pas violé Fisher, mais cela a certainement été son intention. Comment puis-je savoir? Parce que j’ai une copie de sa confession. Comment dois-je que vous demandez? Voici une astuce: Lorsque vous faites des documents publics demandent que vous obtenez principalement les informations que vous demandez. Mais des choses de temps en temps supplémentaire est perdu dans le fichier. Une personne de la Sûreté du Québec accidentellement laissé tomber la confession avec d’autres documents. Il est comme un petit cadeau. Voici ce que sa confession nous dit:

 

car where Debbie Fisher was found

voiture où Debbie Fisher a été trouvé

  • MX rentrait du travail sur son vélomoteur. Il était environ 18h30. Il la voit autour de la rue Saint Luc équitation son vélo rouge. Elle porte un sac avec un conteneur de lait. Il lui passe. Il dit “salut”, dit-elle “salut”. Il monte ensuite en avant, cache son vélomoteur dans les buissons, se trouve sur le trottoir et fait semblant de pleurer. Quand elle le voit pleurer, elle arrête. Il dit: «Viens ici une minute”. Elle fait. Il l’attrape et commence à la peloter. Il jette le lait dans le domaine. Il la frappe sur la tête avec une pierre. Puis il cache son vélo dans les buissons par un arbre. Elle est inconsciente. Il a son pantalon. Il essaie d’avoir des relations sexuelles avec elle, mais, pour des raisons que je ne vais pas aller dans, il ne peut pas. Enfin il la frappe sur la tête de toutes ses forces avec la roche. Il cache profondément le corps dans une voiture abandonnée. Il monte loin sur son vélomoteur, presque frapper le  Buick-1970.
  • Au moment où il sortait d’une jeune femme nommée Murielle. Il n’a jamais vu Fisher avant. Il a affirmé ne jamais avoir eu des rapports sexuels avant, et ceci est la raison pour laquelle il a attaqué Fisher (Nous savons que ce sera un mensonge).
  • Enfin, es que l’agresseur MX ont accès à Montréal? Ceci est une question sans réponse qui a souvent été soulevée dans le cadre de la assassiner de Sharon Prior, en particulier en raison des similitudes entre O’Brien et les scènes de crime antérieures (le niveau de la violence). En fait, un article très tôt le cas Prior fait référence à la question, même indirectement:

La police envisage la possibilité d’un lien entre le meurtre préalable et le meurtre de Norma O’Brien à Chateauguay de l’été dernier.

  • Comment possible aurait-il pu que l’auteur MX a voyagé sur son petit vélomoteur à Montréal? Aussi improbable que cela puisse paraître, la réponse est, il l’a fait à plusieurs reprises, et dans Lachine pas moins, ce qui est très près de Pointe Saint-Charles, où Sharron Prior a disparu.

Est-ce que je pense que MX assassiné Sharron Prior? Non, mais je vais sauver mes raisons pour la partie 2.

Tags:
Categories:

Leave a Reply