Les Suspects

Pour des raisons juridiques, je ne dirais pas que ces suspects. Je dirais que ce sont des personnes d’intérêt qui vivaient dans la région des Cantons de l’Est dans les années 1970 dont les penchants sont d’un intérêt par rapport à l’espace et du temps. Rappelez-vous que ce qui suit – bien que convaincante – est tout à fait circonstancielle:

1. Luc Yolande Grégoire:

gregoire

Gregoire purge actuellement une peine à perpétuité pour le 3 Mai, 1993 assassiner des jeunes de 22 ans, de commodité Calgary-commis de magasin Lailanie Silva. Silva a été enlevée, violée et étranglée par Grégoire, moins d’une heure après une autre femme ont repoussé sa tentative de la kidnapper. Gregoire est court, et a été un ex-travailleur de la construction et ex-membre de l’armée canadienne, après avoir été chassé du Régiment aéroporté du Canada (de nombreuses victimes de la de 1977 à 1980 époque ont décrit leur agresseur comme court, le français, un travailleur de la construction et / ou paraissant être une partie de l’armée). Il a grandi à Sherbrooke Québec sur le fleuve, d’où Louise Camriand disparu (voir carte). En Février 1980 Gregoire violemment battue et violée Nicole Couture dans un garage de stationnement Sherbrooke au coin des rues King et Bevedere (où Louise Camirand assisté à la formation des cadets militaires avec les Hussards de Sherbrooke dans la soirée – voir plan). Au cours de l’attaque Gregoire Couture dit qu’il avait violée 3-4 autres femmes dans la région (cliquez ici pour un compte de l’attaque Couture mots de la victime). Peu de temps après Gregoire déménagé dans l’Ouest (rappelons que la femme de l’OMS a été attaqué près du verger de pommiers, a déclaré peu après l’attaque de l’agresseur »s’est déplacé dans l’Ouest»). Grégoire a été poursuivi par la Sûreté du Québec. Actuellement, ils ne le considère pas comme un suspect. Il est actuellement incarcéré dans la Sainte Québec-Anne-des-Plaines établissement correctionnel (avec Clifford Olson). Canada Étant donné les deux-tiers lois sur les peines, il est actuellement éligible à une libération conditionnelle. Police annoncer qu’il ne sera jamais donné le privilège. En savoir plus sur Gregoire ici, ici et ici.

En 2013, la Commission des libérations conditionnelles du Canada a accordé à Luc Grégoire Yolande une série de quatre de sortir avec escorte, lui permettant de sortir de prison accompagné d’un agent correctionnel.

Le 17 Mars 2015 Gregoire a été retrouvé blessé à l’établissement correctionnel Archambault à Ste-Anne-des-Plaines. Il est mort plus tard à la Cité de la santé Hôpital Laval.

2. Les Pouliots:

Une famille de Compton, Québec. En Juin 1984, Mario Pouliot, avec son père Jean-Luc, les frères Marc et Ronald, et ami de la famille d’André Maheu abattu de quatre personnes à bout portant pour se venger d’actes de vandalisme de la chaumière Pouliot dans les Cantons de l’Est. Le meurtre s’est produit au large Chemin Vaillancourt, à Compton environ deux miles directement au sud de Theresa Allore où le corps a été trouvé. (voir carte) Le chalet est vandalisé aurait été située à l’ouest du lac Memphrémagog; environ un mile au nord de l’habillement où Theresa Allore a été vu par des chasseurs, et où le corps de Louise Camirand a été constaté (voir carte). Quand tout d’abord demandé «Qui a tué Thérèse? “membres du Collège Champlain administration, d’anciens membres des forces de police Lennoxville, et les membres actuels de la force de police de Sherbrooke ont tous répondu:« Avez-vous jamais considéré la Pouliots?” C’est une mauvaise pratique d’enquête pour blâmer le crime fondées sur des preuves circonstancielles.Néanmoins, plus sur le Pouliots peut être lu ici, ici, et ici.

3Suspect 3:   Profiler géographique, Kim Rossmo a déterminé que si les morts de Theresa Allore, Manon Dube et Louise Camirand étaient des crimes en série engagées par un individu alors le perpitrator le plus probable ont habité en le Sherbrooke du sud/le secteur de Lennoxville. Dans 1977-78 il y avait tel un individu habite en Lennoxville juste le Sud du Champlain le campus d’école de collège (voit la carte) Suspect 3 a eu un passé violent. Il a été su pour fréquenter le Pub Géorgian (où Louise Camirand a traîné – voit la carte). Il est allé chasser le Theresa de weekend a disparu, peu après il a coulé dans la dépression. Il a amené prétendument sa famille au site où le corps de Theresa a été trouvé sur deux occasions. Ceci était au temps avant que les médias d’information ont pris sur l’histoire de Theresa. La police a interviewé cet homme et ils ne croient pas qu’il est suspect.

4. Suspect 4: je mettrai à jour bientôt.

——————————————-

For legal reasons I would not call these suspects. I would say these are persons of interest who lived in the Eastern Townships region in the late 1970s whose proclivities are of interest in relation to space and time. Remember that the following – though compelling – is completely circumstantial:

1. Luc Yolande Gregoire:

gregoire

Gregoire is currently serving a life sentence for the May 3, 1993 murder of 22-year-old Calgary convenience-store clerk Lailanie Silva. Silva was abducted, raped and strangled by Gregoire, less than one hour after another woman fought off his attempt to kidnap her. Gregoire is short, and was a former construction worker and ex-member of the Canadian military, having been kicked out of the Canadian Airborne Regiment (many victims from the 1977 – 1980 era described their assailant as short, French, a construction worker and / or appearing to be a part of the military).  He grew up in Sherbrooke Quebec across the river from where Louise Camriand disappeared (see map).  In February 1980 Gregoire violently beat and raped Nicole Couture in a Sherbrooke parking garage at the corner of King and Bevedere (where Louise Camirand attended military cadet training with the Sherbrooke Hussars in the evenings – see map).  During the attack Gregoire told Couture he had raped 3-4 other women in the region (click here for an account of the Couture attack in the victim’s words). Shortly thereafter Gregoire moved out West (recall that the the woman who was attacked near the apple orchard said shortly after her attack the  assailant “moved out West”).  Gregoire has been pursued by the Surete du Quebec. Currently they do not consider him a suspect. He is currently incarcerated in the Quebec Sainte-Anne-des-Plaines correctional facility (along with Clifford Olson). Given Canada’s two-thirds sentencing laws he is currently eligible for parole.  Police proclaim he will never be granted the privilege. The Surete du Quebec have investigated Gregoire for Theresa’s murder, they do not consider him a suspect. Read more about Gregoire here, here and here.

Update: In 2013 the Parole Board of Canada  granted Luc Yolande Gregoire a series of four escorted temporary absences, allowing him to leave prison accompanied by a correctional officer.

On March 17, 2015, Gregoire was found injured at the Archambault correctional Institution in Ste-Anne-des-Plaines. He later died at the Cité de la santé Hospital in Laval.

2.   The Pouliots:

A family from Compton, Quebec. In June, 1984 Mario Pouliot, along with his father Jean-Luc, brothers Marc and Ronald, and family friend Andre Maheu shot four people at point-blank range in revenge for vandalism of the Pouliot cottage in the Eastern Townships. The murders occurred off Chemin Vaillancourt in Compton approximately two miles directly South of where Theresa Allore’s body was found.  (see map)     The vandalized cottage is believed to have been located West of Lake Memphremagog; approximately one mile North from where Theresa Allore’s clothing was seen by hunters, and where Louise Camirand’s body was found (see map) .   When initially asked “Who Killed Theresa?” members of Champlain college administration, former members of the Lennoxville police force, and current members of the Sherbrooke police force have all responded, “Have you ever considered The Pouliots?”. Quebec’s Ministry of Justice has looked into the Pouliots, they do not consider them to be suspects in Theresa’s death.

It is bad investigative practice to blame crime based on circumstantial evidence. Nevertheless, more on the Pouliots can be read here, here,  and here.

3.    Suspect 3:   Geographic Profiler, Kim Rossmo determined that if the deaths of  Theresa Allore, Manon Dube and Louise Camirand were serial crimes committed by one individual then the perpitrator most likely lived in the Southern Sherbrooke  / Lennoxville area.  In 1977-78 there was such an individual living in Lennoxville just South of the Champlain college school campus (see map)    Suspect 3 had a violent past.  He was known to frequent the Bishop’s Pub and The Georgian (where Louise Camirand hung out – see map). He went hunting the weekend Theresa disappeared, shortly after he sank into depression. He allegedly brought his family to the site where Theresa’s body was found on two occasions. This was at the time before news media picked up on Theresa’s story. Police have interviewed this man and they do not believe he is a suspect.

 

Category:

4 thoughts on “Les Suspects”

Leave a Reply