Category Archives: quebec

2nd kidnap attempt in Pointe-Claire

More bad news for Montreal, this time on the West Island:

 

Montreal police are investigating a report of a second attempted abduction in one week in Pointe-Claire.

The description of the suspect is similar to the man alleged to have been involved in an abduction bid last Thursday, said police.

Police said a 13-year-old was walking to school near Duke-of-Kent Avenue and Westbank Avenue around 9:15 a.m. Wednesday when a man offered her a lift.

The girl declined, but said the man then grabbed her by her arm and tried to pull her into his minivan, according to police.

“She broke loose of the hold of the suspect, she ran to her school and called police,” said Const. Daniel Lacoursière.

The girl, a student at Félix-Leclerc High School, had scratches to her arm and was taken to hospital, where she was treated for shock.

“We are taking this very seriously,” said police Cmdr. Jacquelin St-Pierre.

Similar description

The man was described as French-speaking, about 40 years old with short brown hair. He is about five-feet-eight and weighs 160 pounds.

He was driving a red, rusted, older-model minivan.

Last Thursday, a 12-year student at St. Thomas High School, which is next to Félix-Leclerc school, said a man tried to grab him near the corner of St. Louis and Marsh avenues.

That suspect was described as an English-speaking white man between 40 and 50 years of age, driving a red, older-model minivan.

“We think it is possible it is the same individual,” said St-Pierre.

Police are asking people with any information to come forward.

“Maybe there was some behaviour seen in the preceding days — a man in his 40s who may have seemed suspicious, maybe someone saw a licence plate, or knows someone.”

St-Pierre said police are in contact with school board authorities.

He is recommending students let their parents know what route they are taking to and from school.

“As much as possible, travel in groups of two or more,” St-Pierre said.

He added that police haver already increased patrols in the area since the last abduction attempt.

Tags:
Categories:

Natasha Cournoyer: Case Cold

Les policiers n’ont rien. Ils ont fait appel au public pour des témoins à se présenter, qui aurait vu une activité suspecte dans la nuit Natasha Cournoyer disparu. Aussi, ruefrontinac.com rapporte que Michel Trottier passé un test de polygraphe:

———————-

The police have nothing. They are appealing to the public for witnesses to come forward who might have seen suspicious activity the night Natasha Cournoyer disappeared.  Also, ruefrontinac.com is reporting that Michel Trottier passed a lie detector test.:

 

L’ami de coeur de Natasha Cournoyer, assassinée il y a dix jours, aurait passé avec succès le test du polygraphe mercredi après-midi. C’est ce que RueFrontenac.com a appris de sources sûres.

 

Il semble que Michel Trottier a répondu avec succès aux questions des enquêteurs des Crimes majeurs de la police de Montréal qui peuvent ainsi l’écarter de la liste des suspects potentiels du meurtre de Natasha Cournoyer, cette employée des Services correctionnels du Canada qui est disparue de son lieu de travail, à Laval, le soir du premier octobre dernier et qui a été retrouvée morte cinq jours plus tard sous un pylône du quartier Pointe-aux-Trembles, à Montréal.

C’est volontairement que l’homme de 32 ans a accepté de se soumettre à ce test. À l’origine, la séance devait avoir lieu le 6 octobre dernier, mais la découverte du corps de la femme de 37 ans, le jour même, avait forcé les autorités à remettre le rendez-vous à plus tard.

Ces conclusions permettent aux enquêteurs de fermer une porte et de se concentrer vers d’autres pistes issues de différentes informations obtenues dans les jours suivant le meurtre. Il est cependant trop tôt pour dire si ces informations déboucheront sur des choses concrètes.


L’ami de coeur de Natasha Cournoyer, Michel Trottier, a passé avec succès le test du polygraphe. Photo d’archives Luc Laforce
 

Après la découverte du corps, les policiers de Laval avaient effectué des recherches le long de l’autoroute 19 et trouvé plusieurs objets. Il semble cependant qu’outre une carte d’identité de la victime, avec photo, et quelques papiers, les objets trouvés en bordure de la voie rapide n’appartiendraient pas à Mme Cournoyer.

Contrairement à certaines informations véhiculées dans les médias, il est également trop tôt pour conclure que la femme a été abordée et enlevée par un ou des individus qu’elle connaissait.

Récompense

Rappelons qu’une somme de 10 000 $ est offerte à toute personne qui permettrait aux enquêteurs d’arrêter le ou les meurtriers. Toute information doit être acheminée à Info-Crime, au (514) 393-1133.

Natasha Cournoyer sera exposée vendredi, au Complexe funéraire Urgel Bourgie Saint-François-d’Assise, rue Beaubien, dans l’est de Montréal. Ses funérailles seront célébrées le lendemain, à Saint-Sauveur, dans les Laurentides.

Tags:

Top Ten Crime Advocates

Here are my top ten crime advocates – Canada. These people rock relentlessly, tirelessly doing your dirty work so you may never fall into the abyss:

1.   Randy McCall:  Is there any aspect of victimology Randy isn’t involved with? Check out his links:

http://www.rmccallonline.com/
http://www.vaonline.org/
http://rmccallonline.wordpress.com/
http://twitter.com/randymccall/ 

avatar2_bigger

Randy is your go-to guy for all things victim related, advocating for Canada but equally entrenched in the United States, Europe and Asia. His weekly Twit compilations are a personal favorite.  Randy seems to get more driven with age, negating the adage that our creative potential is effectively dead at 32. I have dubbed Randy Night Owl because he has proven to be the most level-headed of the bunch of us (and he has appropriately dubbed me Rorschach)

2.   Judy Peterson: She had the stroke of genius to connect missing persons with unidentified human remains. Judy was the first to advocate for changing Canada’s DNA identification laws. Others quickly followed suit including the Ontario Provincial Police and  the United States Namus project, and recently Quebec’s efforts to link remains with missing persons. 

3.   Pierre-Hugues Boisvenu: I have blogged so much about my friend Pierre and his Quebec victim advocacy group, AFPAD that to elaborate would be redundant.

images-1

Let it be said that his recent efforts to follow suit with Lindsay’s Law are beautiful.

4.   Carolyn Gardner:  In Canada we have a problem. A “life” sentence means a maximum of 25 years served in prison (usually 16 years if the offender demonstrated good behavior). This leaves the business of advocating for longer sentences to the victims. No one has done a better job at this than Carolyn Gardner advocating for a longer sentence for her sister, Sheryl Gardner murderer Ralph Power.

5.   Wayne Leng: A controversial and polarizing figure, Wayne is nevertheless a key advocate for the Missing Women of Vancouver. He has also been one of the strongest voices for the missing women along the Highway of Tears in British Columbia, a recent case that seems to get ignore as much as the missing women in Rocky Mount, North Carolina.

6.   Holly DeSimone:  

images-2

The hardest working victim in victim advocacy. Holly seems to be everywhere speaking out on sexual violence against women.

7.   Marcel Bolduc:   A pioneer.  Marcel was fighting the fight when we were all in diapers.

n1340169674_9910

He has bragging rights beyond what we could comprehend. Search on Marcel and you will find nothing; he is a shadow-warrior, and a great personal inspiration.

8. Michel Surprenant:  Again… a shadow warrior. Michel is a member of AFPAD and fights on in the memory of his daughter, Julie Surprenant.  Another personal inspiration.

9.   The Unsolved Victims from Vermont. New Hampshire and Maine:  Close to 100 murders unsolved and possibly connected to Quebec.

10.   Sharron Prior: Then unsolved journal of the 1975 murder of Sharon Prior, maintained by her sister Doreen: Inspirational, and in need of more attention.

Tags:

Shafia Canal Murders Trial will be long, complex

090828ecluse_4

Rob Tripp a Can-Crime rapports  qu’il existe des signes inquiétants dans les premiers stades de la procédure judiciaire Shafia. Shafia Mohammad, 56 ans, sa seconde épouse, Tooba Mohammad Yahya, 40 ans, et leur fils Hamed, 18 ans sont accusés d’assassiner au premier degré et complot pour commettre assassiner la mort de leurs trois filles adolescentes, Zainab, 19; Sahari, 17 et Geeti, 13, et la première épouse de Shafia’s, Rona Amir Mohammad, 50.

Montreal Gazette rapporte que le Crown prévoit déjà d’un procès long et complexe, surtout parce que tout doit être traduit de l’anglais vers le Farsi. Mohammad Shafia réclame aucune connaissance de la langue anglaise, bien qu’il ait été un homme d’affaires prospère pendant de nombreuses années au Canada. Le Devoir et d’autres médias français invoquent la nature multi-juridictionnelle de l’affaire (l’accusé vivaient au Québec, mais des crimes ont été commis en Ontario) comme raisons pour lesquelles cela pourrait s’éterniser pendant un certain temps. Preliminary Hearings sont définis pour démarrer en Février 2010.

——————

Rob Tripp over at Can-Crime reports that there are worrying signs in the early stages of the Shafia legal proceedings. Mohammad Shafia, 56, his second wife, Tooba Mohammad Yahya, 40, and their son Hamed, 18 are accused with first-degree murder and conspiracy to commit murder in the deaths of the couple’s three teenage daughters, Zainab, 19; Sahari, 17; and Geeti, 13; and of Shafia’s first wife, Rona Amir Mohammad, 50.

The Gazette reports that the Crown is already anticipating a long and complex trial, chiefly because everything needs to be translated from English to Farsi. Mohammad Shafia is claiming no knowledge of the English language, despite having been a successful business man for many years in Canada. Le Devoir and other French media are citing the multi-jurisdictional nature of the case (accused lived in Quebec, but crimes were committed in Ontario) as reasons for why this could drag on for some time. Preliminary hearings are set to start in February, 2010.

Tags:
Category:

Nancy Lauzon… et maintenant Mario Lambert

20091013-172204-g

Un deuxième agent de la force de police de Montréal a été arrêté pour l’utilisation frauduleuse d’un ordinateur de police. Mario Lambert, âgé de 42 ans, un enquêteur de  SPVM devra faire face à la Cour en Décembre. Rappeler que l’agent de police de Montréal, Nancy Lauzon a été étudiée par les affaires internes pour utilisation illégale d’un ordinateur de la police alors qu’elle tentait d’accéder à l’information pour son père, Fernand Lauzon un associé connu de Les Hells. André Cedilot a un éditorial à ce sujet à partir plus tôt ce mois-ci:

—————————-

A second officer of the Montreal police force has been arrested for fraudulently using a police computer. Mario Lambert, âgé de 42 ans, a un enquêteur with SPVM will face the court in December. Recall that Montreal police officer, Nancy Lauzon was investigated by internal affairs for illegal use of a police computer when she attempted to access information for her father, Fernand Lauzon a known associate of Les Hells. Andre Cedilot has an editorial on it from earlier this month:

 

André Cédilot
La Presse

Un autre policier de Montréal vient d’être arrêté pour avoir utilisé frauduleusement un ordinateur de la police, a appris La Presse. Nancy Lauzon aurait commis cette faute à la demande de son père, accusé de complot, de trafic de drogue et de gangstérisme dans la foulée de l’opération Axe, menée au début de l’année.

Selon nos sources, l’agente Lauzon, 32 ans, aurait vérifié un numéro de plaque minéralogique pour son père, Fernand Lauzon. Ce dernier avait l’impression d’être suivi et souhaitait en savoir plus sur le mystérieux auteur de cette filature.

Or, il s’agissait d’une voiture banalisée de la police, qui l’avait pris en filature dans le cadre de l’opération Axe. Cette opération d’envergure s’était soldée par l’arrestation d’une cinquantaine de personnes, en février. L’enquête a mis au jour les activités, licites et illicites, de deux bandes de narcotrafiquants actifs dans le centre-ville et le Sud-Ouest de Montréal – en l’occurrence, le clan Lavertue et le gang des frères Zéphir, à la solde des Hells Angels.

D’après les enquêteurs, Fernand Lauzon, 68 ans, était l’un des principaux fournisseurs de cocaïne du clan Lavertue. Il leur refilait la drogue au rythme de 1 à 4 kg par semaine. Les transactions se faisaient à partir de sa résidence du 2024, rue Cardinal, dans le quartier Émard. «Moi, je fais du prêt usuraire», a-t-il lancé aux policiers venus l’arrêter, en février.

Bien qu’il n’ait pas de casier judiciaire, Lauzon fraye dans le milieu interlope depuis des années. Dans les années 90, il tenait la brasserie Chez François, au coin des rues Saint-Patrick et Monk, dan le quartier Émard. L’endroit était reconnu pour ses activités de recel et de vente de stupéfiants. Officiellement, Lauzon est à la retraite depuis sept ans, et il a de sérieux problèmes de santé. C’est la raison première de la liberté sous caution qu’il a obtenue le 9 septembre, à la suite d’un appel en Cour supérieure. Il était détenu depuis son arrestation.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé à La Presse qu’une policière avait été arrêtée «pour ces allégations» d’utilisation frauduleuse des données du Centre de renseignements policiers du Québec (CRPQ), à la suite d’une enquête de la division des affaires internes. Paul Chablo, chef de la division des communications du SPVM, n’a toutefois pas confirmé le nom de la policière ni les circonstances de son arrestation au motif qu’elle n’a pas encore comparu.

Selon nos sources, Nancy Lauzon a été libérée contre promesse de comparaître en Cour du Québec à la mi-octobre. Depuis l’opération Axe, elle a été reléguée à des tâches administratives. La policière, qui compte environ six ans de service, était auparavant affectée au poste de quartier no 15, dans l’arrondissement du Sud-Ouest, là où les présumés complices de son père au sein du clan Lavertue étaient les plus actifs dans la revente de cocaïne et de marijuana.

Au cours d’une perquisition à la résidence de son père, rue Cardinal, à Émard, les spécialistes antigangs de la police de Montréal ont découvert dans un placard deux balances, un appareil pour sceller des sacs de plastique ainsi qu’un cellulaire au nom d’un certain Stéphane Lauzon. Dans la chambre d’un de ses fils, il y avait un registre de comptabilité lié au trafic de stupéfiants. Dans son auto, les enquêteurs ont par ailleurs trouvé une liste de clients apparentés à son commerce de prêt usuraire.

La semaine dernière, Mario Lambert, enquêteur de la section des homicides, a aussi été accusé sous trois chefs d’utilisation frauduleuse d’un ordinateur. Les deux dossiers ne sont pas liés, selon nos sources.

Les policiers ont la permission de faire des recherches dans ces banques de données dans le cadre de leur travail seulement.

Tags:
Categories:

New Interactive Crime Location Map – Allore, Dube, Camirand

 untitled

J’ai constuit une autre carte. Cette deuxième carte est près que la même que la première carte sauf qu’elle se superpose à des points d’intrigue pour Allore / Dube / Camirand les emplacements des autres agressions sexuelles qui ont eu lieu du 1977 – 1980, ainsi que des emplacements pour une unique suspects (en gros il ajoute tout ce qui a été développé après le Who Killed Theresa? communiqués de presse):

http://picasaweb.google.com/lh/albumMap?uname=johnallore&aid=5392117942946926081#map

 —————————————-

I have created a new interactive crime location map. It is basically the same as the other map except it overlays on top of the plot points for the Allore / Dube / Camirand deaths the locations of other sexual assaults that took place from 1977 – 1980, as well as locations for one-time suspects (basically it adds everything that was developed AFTER the Who Killed Theresa? media releases):

http://picasaweb.google.com/lh/albumMap?uname=johnallore&aid=5392117942946926081#map

Tags:

Meutre de Helene Monast – Keep Talking

Si vous voulez savoir pourquoi j’ai commencé à bloguer en français, c’est pour cette raison: aujourd’hui, le frère d’Hélène Monast m’a contacté. Hélène a été assassiné 32-ans-il ya à Chambly au Québec. Le crime est non-résolu. Il a lu récemment un article de blog j’ai faite à propos d’Hélène et a voulu savoir s’il y avait une connexion: il n’avait jamais entendu parler des meurtres non résolus de Theresa Allore, Manon Dubé et Louise Camirand.

Non, je ne crois pas qu’il y ait une connexion. Mais ce n’est pas le point ici. Plus je parle de ces crimes dans la langue du Québec, plus les gens auront exposé à celle-ci, et cela augmentera les chances que les meurtres vont être résolus.

————————————

If you want to know why I have begun blogging in French it is for this reason: today the brother of Helene Monast contacted me. Helene was murdered 32-years-ago in Chambly Quebec. The crime is unsolved. He recently read a blog post I made about Helene and wanted to know if there was a connection: he had never heard of the unsolved murders of Theresa Allore, Manon Dube and Louise Camirand.

No I do not believe there is a connection. But that is not the point here. The more I talk about these crimes in the language of Quebec, the more people will get exposed to it (the right people), and that will increase the chances that the murders will be solved.

Tags:

Natasha Cournoyer’s funeral near dump site?

La famille de Natasha Cournoyer a annoncé aujourd’hui que ses funérailles se tiendront ce week-end avec le public sont invités à exprimer leurs condoléances à la famille au Complexe Saint-François d’Assise, sur la rue Beaubien à Montréal.   


Ce qui est intéressant est le choix du complexe de l’église: il s’agit d’un lecteur de dix minutes de Cournoyer où le corps a été retrouvé (cliquez sur la carte):


untitled

Il semblerait que l’East End de Montréal, a un sens pour la famille Cournoyer.Si cela est vrai, alors killer Natasha Cournoyer avait probablement un lien étroit avec la famille Cournoyer.

————————-

The family of Natasha Cournoyer today announced that her funeral would be held this weekend with the public being invited to express their condolences to the family at the Complexe Saint-François d’Assise, on Beaubien street in Montreal.   


What’s interesting is the choice of the church complex: it is a ten minute drive from where Cournoyer’s body was found (click on the map):


untitled


It would appear that the East End of Montreal was meaningful to the Cournoyer family. If that is true, then Natasha Cournoyer’s killer probably had a close connection with the Cournoyer family.

————————–

Les funérailles de Natasha Cournoyer, qui a été brutalement assassinée après avoir disparu au sortir de son lieu de travail, le 1er octobre dernier à Laval, auront lieu samedi prochain, à 11h00, à Saint-Sauveur-des-Monts, dans les Laurentides.

La veille, vendredi, le public pourra lui rendre hommage et présenter ses condoléances à sa famille au Complexe Saint-François d’Assise, situé sur la rue Beaubien Est, à Montréal, dès 11h00.

Entre-temps, l’enquête se poursuit pour retrouver le ou les auteurs du meurtre de Natasha Cournoyer, dont le corps a été découvert mardi dernier dans le quartier Pointe-aux-Trembles, à Montréal. Rien de neuf n’a été dévoilé par la police depuis la mort de l’employée des Services correctionnels du Canada, qui était âgée de 37 ans.

Tags:

Shawinigan takes no prisoners when it comes to juvenile discipline

Wait a minute… strike that…

Teacher’s at École St-Paul lock children in a cage who misbehave:

“The school board insisted teachers are trained properly to deal with problem children and can call on limited resources such as psychologists and councillors if they need additional help.”

“Psychological counselling”, pfft! you wanna turn the kid fairy?

I think Shawinigan’s on to something. This might be the solution to the whole crime-thingy problem. The kid’s nine and already identified by his own family as difficult. Why not lock up the cage now and do away with any threats to society in the coming 20 years.

Category: