Category Archives: Crime Maps

Claude Larouche: Plus des cartes

Claude Larouche est un récidiviste enclines à large allant de la tentative d’enlèvement d’un enfant de l’année 7 à assassiner le présumé d’une femme de 37 ans (Natasha Cournoyer) – et une histoire d’agressions sexuelles remontant 25 ans – il est intéressant de terrain de Claude Larouche, des crimes contre les disparitions de cinq femmes du Québec: Cedrika Provencher, Mélina Martin, Sylvie Ménard, Nathalie Godbout et Nadine Lussier:

Picture 1

Amusant que l’occupation de Larouche est “Carpenter”. Beaucoup de femmes ont été agressés sexuellement dans les années 1970 dans les cas liés à assassiner ma sœur ont décrit leur agresseur comme un «construction worker”. Larouche aurait été de 18 en 1978 – un petit jeune , mais tout est possible.

Tags:

Claude Larouche: more maps

Given that Claude Larouche is a repeat offender with broad proclivities ranging from the attempted abduction of a 7 year old child to the alleged murder of a 37 year old woman (Natasha Cournoyer) – and a history of sexual assaults going back 25 years – it is interesting to plot Claude Larouche’s crimes against the disappearances of five Quebec women: Cedrika Provencher, Melina Martin, Sylvie Menard, Nathalie Godbout and Nadine Lussier:

Picture 1

Funny that Larouche’s occupation is “Carpenter”. Many of the women who were sexually assaulted in the late 1970s in the cases related to my sister’s murder described their assailant as a “construction worker”. Larouche would have been 18 in 1978 – a little young, but anything is possible.

Tags:

Claude Larouche pourrait être la mère de tous récidivistes

Regardez la Carte du crime – Natasha Cournoyer:


Picture 1

Avec une histoire d’agressions sexuelles remontant au moins 25 ans, couvrant la majorité des régions métropolitaines du Québec, Claude Larouche mai sera responsable pour tout nombre de crimes non résolus.

Tags:

Claude Larouche could be the mother of all repeat offenders

Take a look at the Natasha Cournoyer map:

Picture 1

With a history of sexual aggressions dating back at least 25 years, covering a majority of metropolitan areas in Quebec, Claude Larouche may be responsible for any number of unsolved crimes.

Tags:

Claude Larouche: a sexual predator well known to police

This case just got way creepier. Larouche apparently was a frequent guest at the Motel Lido in Laval, which is located just South of where Natasha Cournoyer worked for the department of corrections (see map):

Also, he’s got sexual aggressions charges going back to at least 1984… in 1993 he raped a woman in Chicoutimi:

images-2

Alors qu’on accusait le récidiviste Claude Larouche du meurtre de Natasha Cournoyer, hier, les policiers s’intéressaient à un motel qu’aurait fréquenté l’accusé, à Laval, à quelques coins de rue du travail de la victime.

Après avoir arrêté le suspect trahi par son ADN, vers 23h15 jeudi, dans le triplex qu’il habitait dans le quartier Ahuntsic, les policiers ont mené des perquisitions à trois endroits, hier, dans l’espoir de retrouver des éléments pouvant s’ajouter aux preuves qu’ils détiennent déjà.

Motel tout près

L’appartement du suspect a été passé au peigne fin, de même que sa voiture. On y recherchait notamment des objets ayant pu appartenir à Natasha Cournoyer, a dit l’avocate de la poursuite, Me Éliane Perreault. Les policiers ont aussi perquisitionné dans une chambre du motel Lido, situé au 1354, boulevard des Laurentides, à Laval, situé tout près des lieux de la disparition de Natasha Cournoyer.

Selon des informations reçues au Journal, hier, Claude Larouche a été client du motel à quelques reprises, peu avant le meurtre de la femme de 37 ans.

On ignore s’il y a amené Natasha Cournoyer avant de disposer de son corps en bordure du fleuve Saint- Laurent, à Pointeaux- Trembles.

On ignore aussi si les fouilles ont été fructueuses, la police refusant de parler des dessous de l’enquête, lors d’un point de presse au quartier général, hier après-midi.

Les autorités ont confirmé que l’accusé ne connaissait pas la victime et que le meurtre n’a rien à voir avec l’emploi de Natasha Cournoyer, qui travaillait au Service correctionnel. Une source policière parlait plutôt de «prédateur».

Claude Larouche, un menuisier de 48 ans, récidiviste au lourd dossier judiciaire, figurait dans la longue liste des sujets d’intérêt des limiers.

Mais jeudi, les choses se sont précipitées : les résultats des analyses d’échantillons d’ADN prélevées sur le corps de la victime ont connecté avec l’ADN de Larouche, déjà fiché depuis un crime antérieur.

Arrestation

Les contacts se sont faits rapidement avec les détectives de Laval. Ensemble, accompagnés du Groupe tactique d’intervention, ils se sont présentés pour arrêter le récidiviste. L’intervention s’est faite sans heurts et le SWAT n’a pas été nécessaire, selon des voisins.

Le voisin du haut n’a entendu aucun bruit. Seuls les reflets des gyrophares sur les murs de son appartement, puis la sortie de son voisin, menotté et fortement escorté, lui ont mis la puce à l’oreille.

«C’était un voisin qui ne faisait pas de problème, a dit l’homme qui a préféré gar-der l’anonymat. Il travaillait souvent sur le ter rain, ramassait les feuilles, a construit une galerie.»

Larouche demeurait dans un triplex de la rue Prieur, à Montréal, en compagnie de sa conjointe des dernières années et les enfants de celle-ci, deux adolescents.

En 2005, il avait écopé de l’équivalent d’une peine de 40 mois pour une tentative d’enlèvement sur une fillette de 9 ans, qu’il avait couchée sur sa banquette avant qu’elle ne parvienne à s’enfuir.

Il a aussi été condamné à 12 mois de détention pour une agression sexuelle, en 1993, à Chicoutimi. Il a été acquitté d’une accusation de même nature, un an plus tôt. Il faisait face à une accusation de vol, à Québec, depuis mai.

Claude Larouche aurait aussi été questionné et relâché dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement de Cédrika Provencher, selon ce qu’avançait Claude Poirier à TVA, hier soir. La SQ n’a pas confirmé l’information.

Tags:

Claude Larouche accusé du meurtre de Natasha Cournoyer

Pour une carte du crime cliquez ici:

Claude Larouche, 48 ans, a été accusé cet après-midi du meurtre prémédité de Natasha Cournoyer au palais de justice de Montréal.

Dans le box des accusés, Larouche, un petit homme aux cheveux clairsemés, est resté sans expression. Il n’a pas regardé une seule fois dans la salle, qui était bondée de journalistes et de badauds.

La procureure de la couronne, Éliane Perreault, a confirmé que Larouche avait été arrêté grâce aux tests d’ADN et à d’autres «preuves circonstancielles». Son profil génétique correspondait à des traces d’ADN prélevées sur le corps de la victime de 37 ans, trouvée morte le 6 octobre à Pointe-aux-Trembles, dans l’est de Montréal. Elle avait disparu cinq jours plus tôt en sortant de son travail, à la Place-Laval. Elle aurait été étranglée.

Visionnez le reportage d’Hugo Meunier

Claude Larouche, qui ne connaissait pas la victime, avait été arrêté à 23h hier soir à son domicile du quartier Ahuntsic par la section des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal, avec la collaboration du Service de police de la Ville de Laval.

En point de presse cet après-midi à son quartier général, le SPVM s’est borné à confirmer l’arrestation de Larouche, hier soir.

Le SPVM s’est bien gardé de révéler le moindre détail sur les circonstances de son arrestation et sur les trois perquisitions actuellement en cours dans cette affaire, sous prétexte de ne pas entraver l’enquête.

Une des perquisitions se déroule maintenant chez le présumé meurtrier à Ahuntsic.

«Le suspect n’avait aucun lien personnel avec la victime», a simplement souligné l’inspecteur Daniel Rousseau du SPVM.

L’enquête sur le meurtre de Natasha Cournoyer, qui progressait lentement, a déboulé en moins d’une journée grâce à cette nouvelle technique d’enquête. Le profil génétique de l’homme figurait dans la Banque de données génétiques. Cet outil permet de lier des criminels à des échantillons d’ADN recueillis sur des scènes de crimes.

Le suspect avait fourni son ADN en 2003 lors d’une enquête sur l’enlèvement d’une fillette de 7 ans. Il avait alors plaidé coupable à cette tentative d’enlèvement, survenue dans l’est de Montréal. Il avait écopé de 40 mois de prison.

La famille de Natasha Cournoyer est réunie aujourd’hui au domicile de la mère de la victime, à Anjou. Elle a préféré ne pas commenter ce développement majeur dans l’enquête.

L’ami de Natasha Cournoyer, Michel Trottier, ne compte pas se rendre au palais de justice cet après-midi. Il n’est pas encore prêt à affronter le présumé meurtrier, a-t-il dit à Cyberpresse, lors d’un entretien téléphonique.

«En ce moment, je ne veux pas avoir de détails. J’ai essayé aujourd’hui de ne pas avoir aucune nouvelle, rien. C’est beaucoup trop pour moi, c’est trop rapide, a-t-il dit. Quand je vais être prêt, je vais regarder, mais pas pour le moment. Je pense que la police va faire un bon travail.»

Une enquête d’un mois

L’enquête sur le meurtre de Natasha COurnoyer avait progressé rapidement au lendemain de la découverte du corps. La police de Laval avait trouvé une carte d’identité de la victime en bordure de l’autoroute 19, à Laval. Le ministère des Transports du Québec avait aussi fourni à la police des enregistrements vidéo captés à cet endroit.

Les enquêteurs avaient trouvé cette carte près de l’intersection de l’autoroute 19 et du boulevard de la Concorde. Il s’agissait vraisemblablement de la carte d’employée de Natasha Cournoyer, qui travaillait au Service correctionnel du Canada, à Laval. Les policiers ont également trouvé un papier qui lui appartenait.

Entre temps, la police vérifiait scrupuleusement tous les renseignements reçus du public, dont plusieurs étaient crédibles. Un col bleu de Montréal avait notamment aperçu un petit camion avec deux occupants dans le secteur de Pointe-aux-Trembles quelques heures avant la découverte du corps, mardi.

Des fouilles avaient également été entreprises dans des secteurs de Laval. Le jour même, en point de presse devant les bureaux du Service correctionnel du Canada, la supérieure de Natasha Cournoyer, Johanne Vallée, se disait pour sa part convaincu que le meurtre n’était pas lié à son travail.

Pendant que l’enquête se poursuivait, les proches atterrées, rendaient un dernier hommage à Natasha Cournoyer lors de ses funérailles célébrées le 17 octobre.

Mais l’enquête semble avoir progressé à pas de géant lorsque les policiers ont retrouvé – plus de deux semaines plus tard – une joggeuse qui courrait sur la piste cyclable aux abords du stationnement où se trouvait probablement Natasha Cournoyer à l’heure de sa disparition.

Tags:

Carpenter charged in killing of corrections worker

For an interactive crime scene map of the investigation click here:

Globe and Mail

A federal bureaucrat who was snatched outside her suburban office building was a rare victim of random murder, authorities alleged Friday.

Police and prosecutors charged Claude Larouche, a 48-year-old carpenter with a long criminal history, with the first-degree murder of Natasha Cournoyer.

Mr. Larouche, who has previously served two prison terms for kidnapping a girl and sexually assaulting a woman, did not know Ms. Cournoyer last month when he allegedly grabbed her from a parking lot in the Montreal suburb of Laval, police said.

“He had no links with the victim, and it’s also important to note her work had nothing to do with it,” said Montreal police Inspector Daniel Rousseau.

Ms. Cournoyer, 37, had only worked for a few months in communications at Corrections Canada when she was killed. She had no contact with convicts in her daily work.

Court records show Mr. Larouche’s most recent conviction was in 2005 for kidnapping and assaulting a seven-year-old girl. The girl was walking to school when Mr. Larouche stopped her and told her she’d dropped some money.

When the girl looked for the change, Mr. Larouche grabbed her by the neck and dragged her into the car. The girl fought back, smashing his glasses before fleeing.

“Okay, save yourself,” Mr. Larouche yelled at the girl as she fled, according to local newspaper coverage of his guilty plea.

The girl identified Mr. Larouche by the rosary hanging from his rearview mirror. She testified against him and, in the face of overwhelming evidence, Mr. Larouche pleaded guilty. His sentence of 40 months expired in November, 2008.

In the Cournoyer case, court records show he was ordered to surrender a DNA sample, giving investigators an alleged match to genetic material left on the victim’s body.

“It’s no secret that scientific evidence … will be a key to the case,” said prosecutor Éliane Perreault.

Mr. Larouche was arrested at his home, where he lived with a woman and two children, just after 11 p.m., Thursday night. He appeared dishevelled during his first court appearance.

A neighbour who saw Mr. Larouche raking leaves hours before his arrest said he believed the woman had the children in a previous relationship.

There was no answer at Mr. Larouche’s duplex Friday.

Part of the mystery surrounding Ms. Cournoyer’s disappearance Oct. 1 ended six days later when her body was found on the banks of the St. Lawrence River in Montreal, 25 kilometres away.

Security cameras at the office complex in Laval recorded her walking across the lot after work but apparently did not capture her abduction.

For several days before the body was found, Ms. Cournoyer’s boyfriend, Michel Trottier, ran a campaign to publicize her disappearance. The 32-year-old eventually asked investigators for a polygraph test after he admitted some of Ms. Cournoyer’s family members were doubting him. He passed the test.

Mr. Trottier declined to be interviewed Friday, saying only he was relieved a suspect was caught.

Tags:

Cournoyer / Larouche: Nouvelle carte du crime

Voici une carte actualisée des points de contact dans l’enquête de Natasha Cournoyer avec:

1. Où le corps de Cournoyer a été trouvé.

2.  Où Cournoyer funérailles ont eu lieu (mai ou mai ne pas être pertinentes).

3.  Où Cournoyer disparu.

4. Où Claude Larouche a habite.

5. Ou le carte identification de Cournoyer  a été trouvée.

Cliquez sur la carte:

untitled

Tags:

Natasha Cournoyer / Claude Larouche: New Crime Map

Here is an updated map of the points of contact in the Natasha Cournoyer murder investigation with:

1.  Where Cournoyer’s body was found.

2.  Where Cournoyer’s funeral took place (may or may not be relevant).

3. Where Cournoyer disappeared.

4. Where Claude Larouche lived.

5. Where Cournoyer’s identification card was found.

Click on the map:

Picture 1

Tags:

Criminal Investigative Failures – Kim Rossmo

Rossmo

 

Pour diffusion immédiate 
22 septembre 2008 

Un nouveau livre, Criminal Investigative Failures chroniques Theresa Allore enquête

Erreurs Un nouveau livre documentant réalisés dans les enquêtes criminelles comportera un chapitre sur la mort de Theresa Allore. Criminal Investigative Failures, à publier Novembre 10th, 2008 comporte un chapitre rédigé par John Allore et Patricia Pearson qui explore pleinement l’enquête de 1978, et les tentatives faite 30 ans plus tard que l’affaire soit rouverte. Il dispose encore jamais vu des photos du crime à partir de cette époque. 

Detectives1

Le livre est édité par le Dr Kim Rossmo, un pionnier en matière de profilage géographique pénale, et un professeur-chercheur au Département Texas State University of Criminal Justice. Criminal Investigative Failures définit et explique les problèmes qui sont communs aux enquêtes échoué. Exploring biais cognitifs, des erreurs de probabilité, et les pièges de l’organisation. 

Criminal_investigative_failures_cover

Advanced éloges pour le chapitre a été élevé. Dr. Rossmo appelle la pierre angulaire de tout le livre. Editors pour Taylor & Francis écrire,

“… Ne pouvait pas arrêter de lire jusqu’à ce que je l’avais fini. Je ne peux imaginer ce que M. Allore et sa famille ont dû traverser au cours des 30 dernières années. Tout à fait décourageant de voir les trous évidente dans l’enquête policière. J’étais stupéfait de points de lecture au sujet de leur mauvaise gestion de l’affaire. Un chapitre magnétique. “

Criminal Investigative Failures peuvent être commandés sur Amazon.com.

——————————————————————-
For Immediate Release
September 22th, 2008

New book, Criminal Investigative Failures chronicles Theresa Allore Investigation

A new book documenting mistakes made in criminal investigations will feature a chapter on the death of Theresa Allore. Criminal Investigative Failures, to be published November 10th, 2008 features a chapter written by John Allore and Patricia Pearson that fully explores the 1978 investigation, and attempts made 30 years later to have the case reopened. It features never before seen photographs of the crime from that era.

Detectives1

The book is edited by Dr. Kim Rossmo, a pioneer in criminal geographic profiling, and a research professor at Texas State University’s Department of Criminal Justice. Criminal Investigative Failures defines and discusses the problems that are common to failed investigations. Exploring cognitive bias, errors in probability, and organizational traps.

Criminal_investigative_failures_cover

Advanced praise for the chapter has been high. Dr. Rossmo calls it the cornerstone of the entire book. Editors for Taylor & Francis write,

“… could not stop reading until I had finished it. I cannot imagine what Mr. Allore and his family have had to go through for the past 30 years. Absolutely disheartening to see the obvious holes in the police investigation. I was just dumbfounded at points reading about their mis-management of the case. A magnetic chapter.”

Criminal Investigative Failures can be ordered through Amazon.com.

Tags: