Category Archives: advocacy

Us and Them (and fear of the other) *

Police sont les fonctionnaires ; à leurs plus mauvais, “donut-eaters”, “clock watchers”, qui jamais vraiment résolvant des problèmes. Les victimes de crime sont des “whiners” ; depressives bipolaires qui par leur servir de « recommandation » finalement de distraction à la police sérieuse travaillent.

L’histoire du meurtre de ma soeur, et comment le SQ a gâché la recherche sur il y a trente ans est bien documentée. Si vous voulez la pleine histoire vous pouvez la trouver ici sur mon blog. D’ailleurs, l’ancien policier de Vancouver – et maintenant professeur de profilage géographique à l’université  du Texas – Kim Rossmo a comporté un chapitre entier sur le cas de Theresa Allore dans son livre récent, Criminal Investigative Failures. J’ai été invité par cette blog aux UK,  Thinking Policemen à noter quelques mots au sujet de la perspective de la victime dans l’équation de victime-police-société. À cet effet je voudrais formuler quelques commentaires au sujet de la façon dont nous venons souvent en rond à voir la police en tant que les fonctionnaires paresseux et victimes comme “whiney” :

– Après 31 ans les meurtres de Theresa Allore, de Manon Dube et de Louise Camirand demeurent non résolus. La police du Québec à ce jour refuse d’étudier un raccordement possible entre ces meurtres. Les meurtres se sont produits dans les 17 mois en 1978-79. La police du Québec  réclame n’a eu aucune indication que les meurtres pourraient avoir été reliés malgré le fait que le principal enquêteur dans chacun des trois enquete, Roch Gaudreault est clairement vu en photos de scène du crime alors que chacun des trois corps a été découvert. Qui est la victime “whiney” et qui est le “donut eating” flic?

– Les articles initiaux de médias en 2002 sur la mort de ces trois jeunes femmes ont jeté des fondements pour le meurtre périodique avec l’accent particulier sur des idées d’inauguration de Kim Rossmo sur geographic profiling. Lorsque la police du Québec a ridiculisé le concept du profilage géographique comme manie de criminologie. Deux ans après j’ai arrêté le principal enquêteur dans la mort de Theresa sur son voyage à Washington ; pourquoi voyageait-il auxs Etats Unis ? Pour se renseigner sur une nouvelle frontière de recherche de police a appelé Geographic Profiling. Avec qui allait-il étudier ? Kim Rossmo.

– Cinq ans après que chacun des trois meurtres est demeuré non résolu  le Surete du Quebec fait la décision pour avoir toute la preuve physique des cas. Je garde habituellement tout ce qui a un raccordement non défini avec mon passé que ce soit des images, des recettes ou des évènements mémorables : Encore, qui est l’investigateur ici ?

Après avoir appris que le corps de ma soeur a été trouvé avec une montre sur son poignet s’est arrêté à onze heures, j’ai résolu pour acheter 4 montres semblables sur Ebay des années 70 et pour les placer à la scène du crime en même temps de l’année qu’elle a disparu (pour voir quand elles s’arrêteraient, pour établir une heure de décès). Le SQ a ridiculisé cet exercice comme injustifié-victime-intervention, pourtant chacun des quatre a observé arrêté dans un délai de 15 minutes de 11:00 P.M., de ce fait établissant une heure de décès approximative. Encore… qui est la victime, et qui est l’investigateur ? Puisqu’il s’avérerait que je suis tous deux.

– Semblable à la montre ; la pochette de ma soeur a été découverte par le côté d’une route au printemps de 1979. Il y avait un certain désaccord de savoir si la pochette avait été jetée là l’hiver antérieur (quand elle a disparu) ou s’il avait été placé là plus récemment au printemps après que son corps ait été découvert. Pour répondre à la question j’ai acheté une pochette semblable des années 70, l’ai placée dans la neige autour du même temps qu’elle a disparu, et l’a recherchée le ressort suivant (autour du temps que la pochette réelle a été découverte). Les résultats ? La pochette a été probablement jetée en l’air en automne quand elle a été assassinée. La réaction de Surete du Québec ? J’étais un fauteur de troubles “whiney” ne contribuant pas quelqu’à résoudre le meurtre de ma soeur.

– Confronté à la réalité que la pochette de ma soeur a été trouvée par le côté de la route approximativement 10 milles d’où son corps a été découvert, le Surete du Québec a été demandé, « ceci ne montre pas que le tueur a conduit une voiture, et s’est débarrassé de la pochette après le meutre de elle ? ». » Pas nécessairement », principal enquêteur répondu, Roch Gaudreault… « Les animaux sauvages pourraient avoir porté la pochette du crime vu à l’endroit de repos par le côté de la route. »

Oui… animaux sauvages… suivant les routes des hommes, voyageant dix milles, et disposant commodément l’évidence le long des banques d’une route.

Néanmoins voulez-vous me demander pourquoi je remets en cause la professionnalisme des policiers ? Si vous souhaitez remettre en cause la santé d’esprit (et la patience) des victimes de crime, veuillez commenter.

* PS : US and Them : Dark Side of the Moon par Pink Floyd ete le premier album Theresa achetée.

Tags:

Hey Nineteen

Some follow ups….

1.   La Presse contacted me today… they saw I was blogging in French and now want to do a story on Theresa and cold-cases… knew this would pay off.

2.   Anon referred to Theresa as 19 forever… I find that sweet and very kind. Thx. Some lyrics from Steely Dan which – out of context at least –  appear appropriate:

“Hey Nineteen 
No we can’t dance together 
No we can’t talk at all 
Please take me along 
When you slide on down”

3.   If you check Pages on this blog you will see a restricted area called CLOSER – LIVING WITH MY SISTER’S MURDER. Thinking of posting the book I wrote about Theresa here and allowing access if people will make a small contribution to her scholarship (trust me… there’s good stuff I’m still holding back).

4.   When the clock struck 12:01 last night I wasn’t pining over  loss, I was doing this:

httpv://www.youtube.com/watch?v=CUM2uTqO71E

Which I think would have given T a chuckle. You can see more of the band here.

Tags:

A new demand for the Surete du Quebec

Sergent Bernard Caron

Agent in charge of Family Services / Surete du Quebec:

 

Sergent Caron:

Je vous ai laissé un message hier. Je voudrais avoir une rencontre avec la Sûreté du Québec de demander que l’enquete de ma sœur soit transférée à la bureau de Cold-Case de la Sûreté du Québec.

En 2008, la SQ a créé une bureau spéciale de Cold-Case. A ce temp, le mandat du Bureau a été de ne voir dans les cas qui avaient 25 ans. En Septembre 2008, j’ai voyagé au Québec et a eu une réunion avec la SQ. Avec moi était Pierre Boisvenu. J’ai demandé à la SQ de changer leur mandat pour inclure les dossiers plus anciens. Ils ont refusé.

Donc, je veux retourner à Québec pour demander à nouveau cette affaire Theresa Allore soit inclus de sorte que davantage de ressources mai sera consacrée à son assassiner non résolus dans l’espoir que le tueur en mai être trouvée.

Merci:

John Allore
Frère de Theresa Allore, assassiné à Compton. Québec 1978
———————
Sergent Caron:

I left you a message yesterday. I would like to have a meeting with the Surete du Quebec to request that my sister’s cold-case file be transferred to the Surete du Quebec’s special Cold Case Bureau.
In 2008 the SQ created a special Cold-Case Bureau. At that time the Bureau’s mandate was to only look at cases that were 25 years old. In September 2008 I travelled to Quebec and had a meeting with the SQ. With me was Pierre Boisvenu. I asked the SQ to change their mandate to include older cases. They refused.
So I wish to return to Quebec to ask again that Theresa Allore’s case be included so that more resources may be devoted to her unsolved murder in the hopes that the killer may be found.
I await your reply.
Respectfully,
John Allore
brother of Theresa Allore, murdered in Compton. Quebec 1978
Tags:

The Great Gig In The Sky

Ma mère me rappelait hier (comme si j’avais besoin de rappeler, mais c’est ce que les mères sont pour) que Thérèse serait maintenant de 50 ans d’âge. Elle m’a demandé ce que je pensais qu’elle serait comme, puis elle répondit à sa question et dit qu’elle serait heureuse même esprit libre, elle avait toujours été. Puis elle me raconta une histoire d’après-Thérèse obtenu ses cheveux en perm (qui était très nouveau à l’époque).Nous avons été voir mes parents et grand-papa a dit: «Thérèse, il semble que vous coincé le doigt dans une prise!” (Ha-ha)

 le premier album Theresa a déjà acheté,  Dark Side of the Moon, Pink Floyd (Dieu, je voudrais que c’était mon premier choix). Voici The Great Gig In The Sky (avec The Great Clare Torry). C’est une chanson de mourir:

httpv://www.youtube.com/watch?v=iM1Tp8ZtGXU

My mother reminded me yesterday (as if I needed reminding, but that is what mothers are for) that Theresa would now be 50 years of age. She asked me what I thought she would be like, then she answered her question and said she would be the same happy free-spirit she had always been. Then she told me a story of after Theresa got her hair permed (which was very new at that time). We were visiting my grand-parents and Papa said, “Theresa, it looks like you stuck your finger in a socket!”  (ha-ha)

Anyway, the first record Theresa ever bought was Pink Floyd’s Dark Side of the Moon (God, I wish that was my first choice). Here is The Great Gig In The Sky (with The Great Clare Torry). It’s a song about dying:

Tags:

Current Status of the Investigation

Theresa Allore
Theresa Allore

Actuellement le Surete du Québec a un investigateur assigné au cas d’Allore de Theresa. L’investigateur est très bon, très poli. Il toujours écoute mes inquiétudes et fera la suite avec moi si j’ai besoin de lui examiner n’importe quoi. Cependant, il traite le cas de Theresa quand il a le temps, il n’examine pas activement la mort de Theresa, et il n’est pas assigné aux cas de Manon Dube et à Louise Camirand (Ni personne avec le Surete du Québec examine ces meurtres).

Dans 2008 le Surete du Québec a annoncé la formation d’une unité de cold-case pour examiner des meurtres non résolus dans la province. Cependant leur mandat est seulement de retourner et regarde des cas dans le préalable 25 ans. Ceci signifie que les cas de Theresa Allore, Manon Dube et Louise Camirand ne sont pas assignés à cette équipe d’élite.

En automne 2008 j’ai voyagé au Québec et rencontré avec le Surete du Québec à leur HQ  à Montréal. A la réunion étaient l’investigateur de police assigné au cas de Theresa, la tête du Bureau de Cold-Case de Québec, son directeur et Pierre-Huges Boisvenu (avec moi). Nous avons été donnés une tournée très agréable du département de Cold-Case Nous avons rencontré des détectives, et ont été montré leur équipement informatique sophistiqué. Nous avons demandé alors que le Surete du Québec étend leur mandat pour inclure les cas de Theresa Allore, Manon Dube et Louise Camirand. SQ a refusé. Parmi leurs raisons – ils n’ont pas été convaincus que Theresa ait assassiné.

Je suis parti cela rencontrant découragé. Pierre Boisvenu m’a dit j’ai besoin d’à revenir et la visite avec le Surete du Québec chaque an pour le reste de ma vie jusqu’à ce que cette question est résolse.

—————————————————————-

Currently the Surete du Quebec has one investigator assigned to Theresa Allore’s case.  The investigator is very good, very polite. He always listens to my concerns and will follow-up with me if I need him to look into anything. However, he works on Theresa’s case when he has time, he is not actively investigating Theresa’s death, and he is not assigned to the cases of Manon Dube and Louise Camirand (No one with the  Surete du Quebec is investigating those murders).

In 2008 the Surete du Quebec announced the formation of a cold-case unit to look into unsolved murders in the province. However their mandate is only to go back and look at cases in the prior 25 years. This means the cases of Theresa Allore, Manon Dube and Louise Camirand are not assigned to this elite team.

In the Fall of 2008 I travelled to Quebec and met with the Surete du Quebec at their headquarters in Montreal. At the meeting were the police investigator assigned to Theresa’s case, the head of the Quebec Cold-Case Bureau, his supervisor and Pierre Hugues Boisvenu (with me). We were given a very nice tour of the Cold-Case department. We met detectives, and were shown their sophisticated computer equipment.  We then asked that the Surete du Quebec extend their mandate to include the cases of Theresa Allore, Manon Dube and Louise Camirand. The SQ refused. Among their reasons  – they were not convinced that Theresa was murdered.

I left that meeting disheartened. Pierre Boisvenu told me I need to to come back and visit with the Surete du Quebec every year for the rest of my life until this matter is resolved.

Tags:

Fonds Theresa Allore

T-06

La famille de  Theresa Allore et Champlain Regional College ont le plaisir d’annoncer la création du  Fonds Commémoratifs Theresa Allore.

Theresa Allore était une étudiante talentueuse du campus Champlain – Lennoxville en Estrie. Au moment  de son décès, elle étudiait les Sciences et avait exprimé son intérêt pour le domaine de la criminologie.  Theresa  aimait l’aventure, elle s’intéressait d’ailleurs au cyclisme, au parachutisme et à la randonnée. Passionnée du plein air, elle appréciait particulièrement les randonnées pédestres au Mont Orford.  Theresa était une amie précieuse qui ne jugeait pas les autres, mais qui choisissait plutôt de s’inspirer de tous ceux et celles qu’elle  rencontrait.

À partir des qualités inspirées par Theresa, nous espérons offrir une bourse reconnaissant l’étudiant  comme « personne entière »,  qui prendra en considération la réussite scolaire, la participation active à la vie étudiante, le désir de servir les autres, et les besoins financiers. De plus, les bienfaiteurs auront l’opportunité de contribuer au développement de critères spécifiques permettant de rendre accessible cette bourse à un grand nombre d’étudiants et d’étudiantes autant traditionnels que non traditionnels.

Alors que nous avons lutté plusieurs années avec la perte tragique de cette jeune vie remplie d’esprit d’aventure, il est maintenant venu le temps de célébrer la vie de Theresa afin qu’elle puisse en inspirer d’autres. Il n’y a aucun doute dans les cœurs de ceux et celles qui ont eu le privilège de la connaître que c’est de cette façon que Theresa aurait voulu qu’on se rappelle d’elle.

Nous sommes présentement à la recherche de bienfaiteurs et bienfaitrices qui désirent contribuer à une bourse à sa mémoire. Avec votre aide,  nous espérons offrir la première bourse en 2008-2009. Nous vous demandons de bien vouloir considérer votre don au Fonds Commémoratifs Theresa Allore, afin que nous puissions continuer de célébrer sa vie tout en encourageant un étudiant exceptionnel.

Merci de votre considération pour cet hommage important.

John Allore
Frère de Theresa

J Kenneth Robertson
Champlain College

Les contributions peuvent être faites à l’ordre de :

Foundation Champlain-Lennoxville Inc.
Theresa Allore Memorial Fund
c/o Marielle Denis, Treasurer
P.O. 5003 (Champlain Lennoxville Campus)
Sherbrooke, Québec, J1M 2A1

Tel: (819) 564-3600 ext. 638

Triangle Community Foundation
Theresa Allore Memorial Fund
c/o Fred Stang, Director of Development
324 Blackwell Street, Suite 1220
Durham, NC, 27701
Tel: 919-474-8370

http://www.trianglecf.org/page10001837.cfm

Tags:

Theresa Allore Memorial Scholarship

T-06

On September 24th, 2008, The family of Theresa Allore and Champlain Regional College announced the launching of the Theresa Allore Memorial Fund.

Theresa Allore was a promising student at the Champlain Lennoxville Campus in Quebec’s Eastern Townships. At the time of her death, she was studying the behavioral sciences, and had expressed an interest in the field of criminology. Theresa loved adventure, which lead to her interest in cycling, skydiving, and hiking.  She loved being outdoors, and particularly enjoyed hiking the local trails of Mount Orford.  Her special qualities included being a good friend, who did not judge others, but rather chose to draw encouragement and inspiration from everyone and everything she encountered.

Based on these qualities inspired by Theresa, the hope is to establish a scholarship that will take into consideration the student as a “total person”, including academic achievement, active participation in campus life, desire to serve others, and financial need.  Beyond these qualities, benefactors will have the opportunity to contribute to the development of specific criteria that will open this scholarship to a wide spectrum of students, providing support to both traditional and non-traditional applicants.

While we have struggled for many years with the tragic loss of a young life filled with a spirit of adventure, it has come the time to celebrate her life so that Theresa may inspire others.  There is no doubt in the hearts of those who had the privilege to share in her all too short life that this is exactly how Theresa would want to be remembered.

We are presently seeking benefactors that wish to contribute to an endowment scholarship in her memory. With your help, we hope to be able to offer the first scholarship for the 2008- 2009 academic year. We ask that you consider donating to the Theresa Allore Memorial Fund, so that we can continue to celebrate her life by encouraging a worthy student.

Contributions can be made to one of two foundations in the United States and Canada. When you make a gift you will receive the full tax advantages available by law for gifts to public charities in the United States and Canada.

Benefactors from Canada may contact:

Foundation Champlain-Lennoxville Inc.
Theresa Allore Memorial Fund
c/o Marielle Denis, Treasurer
P.O. 5003 (Champlain Lennoxville Campus)
Sherbrooke, Québec, J1M 2A1

Tel: (819) 564-3600 ext. 638

Benefactors from the United States may contact:

Triangle Community Foundation
Theresa Allore Memorial Fund
c/o Fred Stang, Director of Development
324 Blackwell Street, Suite 1220
Durham, NC, 27701

Tel: 919-474-8370

With U.S. donations you may also take advantage of donating online using a credit card. Go to the following website and highlight the Theresa Allore Memorial Fund from the drop down menu:

http://www.trianglecf.org/page10001837.cfm

Tags:

Criminal Investigative Failures – Kim Rossmo

Rossmo

 

Pour diffusion immédiate 
22 septembre 2008 

Un nouveau livre, Criminal Investigative Failures chroniques Theresa Allore enquête

Erreurs Un nouveau livre documentant réalisés dans les enquêtes criminelles comportera un chapitre sur la mort de Theresa Allore. Criminal Investigative Failures, à publier Novembre 10th, 2008 comporte un chapitre rédigé par John Allore et Patricia Pearson qui explore pleinement l’enquête de 1978, et les tentatives faite 30 ans plus tard que l’affaire soit rouverte. Il dispose encore jamais vu des photos du crime à partir de cette époque. 

Detectives1

Le livre est édité par le Dr Kim Rossmo, un pionnier en matière de profilage géographique pénale, et un professeur-chercheur au Département Texas State University of Criminal Justice. Criminal Investigative Failures définit et explique les problèmes qui sont communs aux enquêtes échoué. Exploring biais cognitifs, des erreurs de probabilité, et les pièges de l’organisation. 

Criminal_investigative_failures_cover

Advanced éloges pour le chapitre a été élevé. Dr. Rossmo appelle la pierre angulaire de tout le livre. Editors pour Taylor & Francis écrire,

“… Ne pouvait pas arrêter de lire jusqu’à ce que je l’avais fini. Je ne peux imaginer ce que M. Allore et sa famille ont dû traverser au cours des 30 dernières années. Tout à fait décourageant de voir les trous évidente dans l’enquête policière. J’étais stupéfait de points de lecture au sujet de leur mauvaise gestion de l’affaire. Un chapitre magnétique. “

Criminal Investigative Failures peuvent être commandés sur Amazon.com.

——————————————————————-
For Immediate Release
September 22th, 2008

New book, Criminal Investigative Failures chronicles Theresa Allore Investigation

A new book documenting mistakes made in criminal investigations will feature a chapter on the death of Theresa Allore. Criminal Investigative Failures, to be published November 10th, 2008 features a chapter written by John Allore and Patricia Pearson that fully explores the 1978 investigation, and attempts made 30 years later to have the case reopened. It features never before seen photographs of the crime from that era.

Detectives1

The book is edited by Dr. Kim Rossmo, a pioneer in criminal geographic profiling, and a research professor at Texas State University’s Department of Criminal Justice. Criminal Investigative Failures defines and discusses the problems that are common to failed investigations. Exploring cognitive bias, errors in probability, and organizational traps.

Criminal_investigative_failures_cover

Advanced praise for the chapter has been high. Dr. Rossmo calls it the cornerstone of the entire book. Editors for Taylor & Francis write,

“… could not stop reading until I had finished it. I cannot imagine what Mr. Allore and his family have had to go through for the past 30 years. Absolutely disheartening to see the obvious holes in the police investigation. I was just dumbfounded at points reading about their mis-management of the case. A magnetic chapter.”

Criminal Investigative Failures can be ordered through Amazon.com.

Tags:

Theresa Allore YouTube Video

CTV’s W-5 émission de télévision, Who Killed Theresa?

Bien avant Dateline et CNN Presents, le Canada avait son propre programme d’investigation nouvelles télévisées, W-5. En 2004, les producteurs de l’émission de télévision CTV a rencontré avec moi pour faire un documentaire télévisé sur les histoires de nouvelles original publié dans le quotidien The National Post. Le programme d’une heure diffusée Mars 14th, 2005. Ici, vous mai vue que le programme (décrites ci-après en cinq parties). En plus vous mai, grâce à toutes les nouvelles de télévision couvrant enquête Thérèse en allant sur mon profil Youtube (cliquez ici):

————————

CTV’s W-5 television program, Who Killed Theresa?

Long before Dateline and CNN Presents, Canada had its own investigative television news program, W-5.  In 2004 producers of the CTV television program met with me to do a television documentary about the original news stories published in The National Post newspaper. The one hour program aired March 14th, 2005. Here you may view that program (laid out below in five parts). As well you may link to all television news items covering Theresa’s investigation by going to my Youtube profile (click here):

httpv://www.youtube.com/watch?v=jbt9zyUdpzQ&feature=channel_page

Part I

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=8bDu26qnIWE&feature=channel_page

Part II

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=VOb_Rqu7bOE&feature=channel_page

Part III

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=I4mXP-nkmF0&feature=channel_page

Part IV

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=KIJPm10nUw0&feature=channel_page

Part V

Tags:

Pierre-Hugues Boisvenu

images-3

 

Il serait impossible pour moi de raconter l’histoire de la mort de Thérèse  sans mentionner l’influence de Pierre Hugues Boisvenu. 25 ans plus tard, Pierre est le père d’une fille qui a été assassiné dans la même région du Québec où Teresa est morte. Tragiquement, 3 ans après assassiner Julie Boisvenu, son autre fille unique, Isabelle est décédée dans un accident de voiture durant les vacances de Noël. Courageusement, Pierre, sa femme Diane et leur seul enfant survivant, les chrétiens se poussait.

Pierre a été ma lumière d’espoir en des jours très sombres. Jamais voulu se rendre, il canalise sa douleur en un changement positif, la création de l’AFPAD; non lucratif d’aide aux victimes au Québec … très probablement le plus influent groupe de défense des victimes dans tout le Canada. Pierre est mon ami, mon frère, mon professeur. L’histoire de notre rencontre est donc impossible: à la veille de la première nationale du Canada sur les victimes de conférence à Ottawa, nous avons découvert que très peu de victimes réelles avaient été invités à la danse. Donc nous nous invités. Nous avons d’abord rencontré la veille de la conférence au cours du dîner, à Hull, au Québec. Le lendemain matin, tout changé, comme Pierre a si éloquemment les documents dans son autobiographie, Survivre à L’Innommable (Survive and Engage – page 90).

Vous mai Acheter un livre de Pierre en cliquant ici.

————————————————————-

It would be impossible for me to tell the story of Theresa’s death without mentioning the influence of Pierre Hugues Boisvenu. 25-years later, Pierre is the father of a daughter who was murdered in the same region of Quebec where Theresa died.  Tragically, 3 years after Julie Boisvenu’s murder, his only other daughter, Isabelle died in a car accident during the Christmas holidays. Courageously, Pierre, his wife Diane and their only surviving child, Christian pressed on.

Pierre has been my light of hope in some very dark days. Never willing to surrender, he channeled his grief into positive change, creating AFPAD; a victims assistance non-profit in Quebec… quite possibly the most influential victims advocacy group in all of Canada. Pierre is my friend, my brother, my teacher. The story of our impossible meeting is thus: on the eve of Canada’s first National Victims Conference in Ottawa we discovered that very few actual victims had been invited to the dance. So we invited ourselves. We first met the night before the conference over dinner in Hull, Quebec. The next morning changed everything, as Pierre so eloquently documents in his autobiography,  Survivre a l’innommable (Survive and Engage – page 90).

You may purchase Pierre’s book by clicking here.

Tags: