Tammy Leaky : un meurtre qui remonte à 39 ans

Tammy Leakey

C’est aujourd’hui le jour anniversaire du meurtre de Tammy Leaky. 

La jeune fille de 12 ans a disparu dans la soirée du 12 mars 1981, alors qu’elle se rendait à la demande de sa mère au dépanneur Chez Bert, dans le secteur Pointe-Saint-Charles de Montréal, pour acheter du lait, du café et des friandises.

Aux environs de 22 h 45 ce même soir, Ewig Tait, un homme de 73 ans, circulait sur la rue Lindsay dans le parc industriel de Dorval quand il aperçut « quelque chose en bordure de la route ». Ce qu’il prit d’abord pour des guenilles était en fait des vêtements. Après avoir immobilisé son véhicule, il fit la découverte du cadavre d’un enfant. Celui-ci était encore chaud. Une fois la police avertie, Tammy Leaky était transportée à l’Hôpital général de Lachine, où son décès fut constaté.

L’autopsie a révélé qu’elle avait été étranglée à l’aide d’un bout de corde ou de fil électrique. Pour plus d’information sur ce cas, consultez ici.

Nouveaux détails concernant le crime

Il peut être intéressant de noter que les tablettes de chocolat Mirage, de marque Nestlé, achetées par Tammy (une pour elle et une pour sa jeune sœur) ont été retrouvées, l’une dans le caniveau de la rue de Pointe-Saint-Charles où la jeune fille a été enlevée; l’autre dans ses vêtements sur la scène du crime.

On a beaucoup dit à l’époque que Tammy Leaky n’avait pas été agressée sexuellement. Cela est vrai si l’on part du principe qu’elle n’a pas été violée par voie vaginale. Mais il est indéniable qu’il s’agit d’un crime sexuel. Du sperme a été trouvé sur ses vêtements, dont des échantillons ont été envoyés au Laboratoire de sciences judiciaires de Montréal pour analyse. On ne peut que supposer que l’analyse d’ADN a donné des résultats et si les échantillons ont été préservés. Il serait souhaitable de contacter l’Unité des crimes non résolus du SPVM afin de vérifier si cet élément de preuve se trouve encore entre leurs mains.

Category:

Leave a Reply

css.php