Qui garde les gardiens, Martin Coiteux?

J’ai remarqué ce qui suit sur Twitter hier après-midi:

New Picture

Donc, il n’y a rien mal de Martin Coiteux profiter du Grand Prix de Montréal, je viens de découvrir légèrement inapproprié qu’il utiliserait son compte Twitter public de le faire:

New Picture (1)

Ensuite, on m’a rapidement rappelé que M. Coiteux détient effectivement deux bureaux dans le cabinet libéral:

New Picture (2)

Il n’y a rien d’illégal à un double mandat. Cependant, il y a quelque chose qui sent tout à fait inapproprié de la ministre des Affaires municipales étant également le ministre de la Sécurité publique.

En fonction de qui vous croyez, l’impact économique du Grand Prix de Montréal est estimé à quelque part entre 42M $ à 89M $. Avec tout ce que l’argent provenant de la ville, vous ne diriez pas, veulent admettre que vous pourriez avoir un problème avec la prostitution et la traite des personnes, en fait, pour garder tout le monde heureux, vous pourriez même avoir envie de tourner un oeil aveugle au problème, comme en témoigne ce qui suit dans la Gazette de la semaine dernière:

Le week-end du Grand Prix signifie la grande entreprise pour le commerce du sexe de Montréal, les amateurs de course de la fête rugissent dans la ville sur leur pèlerinage annuel.

Les experts disent que les grands événements sportifs internationaux, tels que la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques, élever les exigences pour les jeunes, les femmes prostituées.

extravaganza-haut indice d’octane annuel de Montréal ne fait pas exception, mais la plupart des travailleurs du sexe qui sont utilisés pour combler le vide commercial sont des participants involontaires, disent les militants des droits de l’homme.

L’article poursuit en disant que l’application fn le commerce du tourisme sexuel au Canada a été «slack»:

( professeur de droit de UBC Benjamin Perrin) a également dit que le Canada a pris du retard en ce qui concerne l’arrondissement des touristes sexuels, qui Voyage à l’étranger qui abusent des enfants. Perrin a déclaré le tourisme sexuel entraîne la traite des personnes dans le monde entier.

Canada, quant à lui, a condamné une seule personne dans la dernière décennie sur les frais du tourisme sexuel, dit-il.

«Nous avons vraiment pris du retard au niveau mondial dans la prévention de nos agresseurs sexuels d’enfants de l’exploitation des enfants dans les pays pauvres à l’étranger», a déclaré Perrin, le fondateur de The Future Group, une organisation non gouvernementale qui se consacre à mettre fin à la traite des personnes.

La même chose est vraie pour les forces de police. Un ministre de la Sécurité publique qui est également ministre des Affaires municipales ne voudrait pas se tourner vers de près la police de Montréal qui semblent échapper à tout contrôle, cela pourrait nuire au tourisme:

Chef de la police de Montréal reste discret sur la sonde en manquement à l’éthique

Et il suffit de penser aux impacts économiques négatifs d’admettre les prédateurs sexuels et – ici, je vais le dire – les tueurs en série ont été en prennent sur la province depuis des décennies?

Vous ne pouvez servir deux intérêts, M. Coiteux. Il ne peut pas être illégal, mais il est certainement inappropriée et contraire à l’éthique.

Leave a Reply