Négligence de SPVM à la faute / mort de Katherine Hawkes

Katherine Hawkes-1977

Après beaucoup réflexion – et l’aide des autres – je l’ai enfin pu reconstituer ce à travers:

Rappelons que Katherine Hawkes a été assassiné 20e Septembre 1977 pour un gare Val Royal dans la région de Cartierville de Montréal. La nuit de l’assassiner son agresseur a appelé la police deux fois autour de 22h35 et a laissé les deux messages suivants (click here for details):

Premier message:

«J’attaqué une femme au coin de Bois Franc et Henri Bourassa. Dans les sous bois de côté nord-ouest. Dépêchez vous-monsieur, j’ai peur pour sa vie…Merci.”

Deuxième message:

“Oui, bonjour, j’ai  bien attaqué une femme sur le coin de Henri Bourassa et Grenet … Grenet … à Ville Saint-Laurent, dans les sous-bois, de côté nord-ouest. Avez-vous bien compris? Je pense que vous avez bien compris, Monsieur. C’est le coin de Grenet et Henri Bourassa… à Ville Saint Laurent, dans les sous-bois… de côté nord-ouest. “

Opérateur: “La femme est toujours là?”

  “Merci”

“Dépêchez vous-monsieur, j’ai peur pour sa vie.”

Cela signifie que Katherine Hawkes était sans aucun doute en vie lorsque le premier appel a été fait. L’autopsie indique que Hawkes est mort d’une combinaison de ses blessures et l’exposition au froid. Le battement fait vulnérable, mais l’hypothermie a tuée, et qui aurait pu être évitée si la police avait réagi avec diligence au lieu de laisser Katherine Hawkes exposés aux éléments pendant toute la nuit.

Il y avait une chance de sauver Katherine Hawkes. La police a attendu 20 heures avant de répondre, et Katherine Hawkes sont morts.

Cela est sans doute la raison pour laquelle la police de Montréal ont enlevé la bande à partir de leur website.

Tags:

Leave a Reply