La Bande Audio de Katherine Hawkes

Katherine Hawkes-1977

Ceci est l’enregistrement audio de l’enquête Katherine Hawkes. (Pour l’ histoire complète de Katherine Hawkes cliquer ici)

Rappelons que Hawkes a été assassiné 20e Septembre 1977 a la gare Val Royal dans la région de Cartierville de Montréal. La nuit de l’assassiner son agresseur a appelé la police deux fois autour de 22h35 et a laissé les deux messages suivants:

Premier message:

«J’attaqué une femme au coin de Bois Franc et Henri Bourassa. Dans les sous bois de côté nord-ouest. Dépêchez vous-monsieur, j’ai peur pour sa vie…Merci.”

Deuxième message:

“Oui, bonjour, j’ai  bien attaqué une femme sur le coin de Henri Bourassa et Grenet … Grenet … à Ville Saint-Laurent, dans les sous-bois, de côté nord-ouest. Avez-vous bien compris? Je pense que vous avez bien compris, Monsieur. C’est le coin de Grenet et Henri Bourassa… à Ville Saint Laurent, dans les sous-bois… de côté nord-ouest. “

Opérateur: “La femme est toujours là?”

  “Merci”

Screen shot 2016-04-16 at 9.54.51 AM

Bois Franc est le nom de la gare. Dans le second message il téléphone revenir à clarifier / être plus précis: Il est nord-ouest de Henri-Bourassa et de la rue Grenet.

Maintenant, ce que je trouve intéressant dans la voix est la suivante: A cette époque, les titres de journaux criaient au sujet d’un «Maniaque sexuel» étant sur le lâche. Une des journaux, même averti que la police doit vérifier toutes les institutions mentales locales, car de toute évidence un patient «fou» avait échappé.

Écoutez la voix. Ceci est, une personne très détaillée mesurée. J’ai envoyé l’enregistrement de la Sûreté du Québec. Marc Lepine de leur bureau Cold-Case et je parlé hier soir (il l’a apporté en fait, pas moi). “La voix est un gars très organisé”, at-il dit.

Mais le point le plus important est dans la dernière phrase du premier appel: “,Dépêchez vous-monsieur, j’ai peur pour sa vie…”

Cela signifie que Katherine Hawkes était sans aucun doute en vie lorsque l’appel a été fait.

L’autopsie indique que Hawkes est mort d’une combinaison de ses blessures et l’exposition au froid. Le battement fait vulnérable, mais l’hypothermie a tuée, et qui aurait pu être évité si la police avait réagi avec diligence au lieu de laisser Katherine Hawkes exposés aux éléments pendant toute la nuit.

Il y avait une chance de sauver Katherine Hawkes. La police a attendu 20 heures avant de répondre, et Katherine Hawkes sont morts.

Cela est sans doute la raison pour laquelle la police de Montréal ont enlevé la bande à partir de leur site web.

Background

Cette bande a été perdu pendant un certain nombre d’années. La police de Montréal (SPVM) initialement publié il demande publiquement les citoyens pour leur aide pour identifier la voix. Puis ils ont tiré à partir de leur website et il a disparu. Je suis en mesure d’obtenir à nouveau par le biais d’une source qui je ne nommerai pas. Mais je les remercie pour leur aide.

Tags:

Leave a Reply