CEIC: la reprise des travaux

Pas grand-chose aujourd’hui dans la voie de l’action. Président France Charbonneau à mettre la table en déclarant l’enquête (# CEIC) examinerait liens avec le crime organisé et les gangs de motards, mais jusqu’à présent, très peu de détails dans la nature de «qui fait quoi». Un grand nombre d’informations détaillées sur l’histoire de l’industrie de la construction par Louis Delagrave, une industrie de 5 milliards de dollars, celui de tous les dollars $ 5 au Québec se dirige vers la construction. C’est beaucoup de tarte, si “checks and balances” ne sont pas en place, c’est beaucoup de possibilités. Nous verrons dans les jours à venir nous où cela mène.

Comme une note côté, je suis étonné de la quantité de la transparence et de l’accès à l’information dans cette enquête. Je suis assis ici en Caroline du Nord, et je peux regarder en direct des flux télévisée des séances. Le streaming est fantastique. Le gouvernement du Québec fait tout document produit par les témoins sont disponibles en ligne le jour même avec ajouts (voir ici).

La dernière enquête publique au Québec que je me souvienne de cette ampleur était d’enquête publique de la Commission Poitras à la Sûreté du Québec en 1996 (L’Affaire Matticks) . Je n’étais pas là pour ça, mais ce n’était rien de tout cela, vous avez essentiellement dû compter sur les médias, ou d’attendre le rapport publié à obtenir des informations. Comme un citoyen moyen, je dis, Well Done! Nous sommes des contribuables, nous ne devrions pas être à la merci de quiconque quand il s’agit d’accéder à des informations sur les choses que nous payons pour.

Tags:

Leave a Reply