Theresa Allore et Clifford Olson Redux

Rob Tripp a fait un profil très gentil de cas de Thérèse Allore sur son blog, Can crime.

Rob est un journaliste d’investigation du l’Ontario Sud. L’une des choses qui l’intéressait, c’était mon (indirecte) l’interaction avec Clifford Olson. Rob a fait un essai photographique sur Theresa assemblés ensemble avec une piste audio composé d’une entrevue qu’il a fait avec moi il ya quelques semaines. Il a mentionné qu’il allait à transcrire l’interview, mais il pense à juste l’inclure en tant audio car il pensait que je présente les faits d’une façon éloquente.

C’est un beau compliment et je vais offrir un retour à Rob. Il est rafraîchissant d’être interrogé si librement. Lorsque l’intervieweur permet au sujet de parler comme ce le résultat sera toujours une ambiance détendue et franche conversation avec des surprises (qui sont d’or pour les médias). Mener une interview à un résultat désiré est toujours aboutir à un appartement, une conversation privée.

Ce fut le cas quelques semaines auparavant, quand j’ai parlé à un journaliste différent du Canada. Il était évident dès le départ que le journaliste faisait un article sur la souffrance des victimes et l’incapacité de trouver “Closure”.Lorsque le journaliste sait dès le départ ce qu’ils veulent, et conduit le sujet dans ce sens ils auront toujours un «canned» les résultats.

Bravo et merci Rob. Voici son video:

httpv://www.youtube.com/watch?v=PL-zt8xqpwI
Tags:

Leave a Reply