More Information / Claude Larouche = Cédrika Provencher

La Presse is confirming that the SQ is interegating Larouche of questions of his possible involvement in the disappearance of Cédrika Provencher. The Pr0vencher family is stating that there is nothing unusual about this; police have looked at well over 200 pedophiles with possible connections to the young girl’s disappearance, and this is simply a mark of police professionalism that they would conduct a full review in light of Larouche’s criminal background:

Cédrika: Claude Larouche aurait été interrogé

(Trois-Rivières) Le présumé meurtrier de Natasha Cournoyer, Claude Larouche, aurait été interrogé par les enquêteurs de l’Escouade des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec dans le cadre de l’enquête visant à faire la lumière sur l’enlèvement de Cédrika Provencher.

C’est du moins ce qu’a mentionné le journaliste judiciaire Claude Poirier lors de l’émission animée par Denis Lévesque qui a été diffusée vendredi dernier sur les ondes de LCN.

Le journaliste a également déclaré que Larouche, qui a été accusé vendredi dernier du meurtre prémédité de la femme qui avait été enlevée quelques semaines auparavant à Laval, aurait été vu dans la région de Trois-Rivières.

M. Poirier a ajouté qu’il avait entendu parler de l’homme de 48 ans alors qu’il était impliqué dans le dossier de la disparition de la fillette.

 

Ce dernier était venuen aide à la famille de Cédrika dans les mois ayant suivi sa disparition.

Il avait notamment invité les personnes détenant des informations susceptibles d’aider à retrouver l’enfant de le contacter sur son téléphone cellulaire.

Rappelons que Claude Larouche a été condamné à 40 mois de prison en 2005 pour une tentative d’enlèvement sur une fillette survenue en 2003 dans l’Est de Montréal.

La Sûreté du Québec n’a pas voulu commenter ces affirmations.

Le père de Cédrika, Martin Provencher, a confié de son côté qu’il n’avait pas été mis au courant que Claude Larouche avait été interrogé relativement à l’enlèvement de sa fille.

Néanmoins, il a rappelé qu’un très grand nombre d’individus ayant des antécédents criminels en matière d’enlèvement d’enfant ou de pédophilie avaient été interrogés.

C’est du moins ce que lui avait indiqué la Sûreté du Québec à l’époque.

«Si je ne m’abuse, je pense qu’ils en avaient rencontré près de 200», a-t-il affirmé avant d’ajouter que Larouche était probablement du nombre.

Le grand-père de Cédrika, Henri Provencher, a quant à lui avancé qu’il avait vu le nom de Claude Larouche à quelques reprises dans des courriels reçus par la famille.

«Les gens nous demandaient si on pensait que cet homme-là pouvait avoir un lien avec l’affaire de Cédrika. À chaque fois qu’un prédateur est nommé à quelque part, les gens nous avisent tout de suite», a-t-il dit.

Tout comme son fils, il s’est dit convaincu que Larouche fait partie des nombreux prédateurs qui ont été rencontrés par les policiers au cours de l’enquête.

«Je n’ose pas croire l’inverse. Ça serait un manque de professionnalisme», a-t-il lancé.

Tags:

Leave a Reply