La SQ arrête 10 personnes du milieu de la construction

Alors combien de temps at-il prendre? Moins d’une semaine puisque l’operation -Marteau on annoncé?  C’est presque comme si la SQ savions depuis longtemps où les criminels étaient!:

Cyberpresse

La Sûreté du Québec a épinglé ce matin 10 individus liés au secteur de la maçonnerie. Cette frappe policière s’inscrit dans le cadre de la suite du projet Diligence qui s’attaque à l’infiltration par le crime organisé de l’industrie de la construction.

Cette autre offensive découle aussi de la vaste opération SharQc, qui a pratiquement rayé les Hell’s Angels de la carte en avril dernier.

Les arrestations ont eu lieu ce matin dans la grande région montréalaise. Le coup de filet fait suite à la vingtaine de perquisitions effectuées en juin dans plusieurs villes de la province. Lors d’une première phase du projet Diligence, une vigtaine de perquisitions avaient eu lieu dans des propriétés appartenant à Normand Marvin «Casper» Ouimet, le chef du chapitre des HA de Trois-Rivières, toujours recherché en marge de l’opération SharQc. Les policiers avaient débarqué à sa résidence située dans le rang 6 à Trois-Rivières, le chantier de son entreprise d’asphaltage de Labelle dans les Hautes-Laurentides, ainsi que dans un condo lui appartenant à Repentigny.

Le nom du fugitif de 39 ans a d’ailleurs été évoqué à plusieurs reprises en raison de l’influence qu’il exerce autant dans le milieu interlope que dans celui de la construction.

Les policiers avaient également procédé au blocage judiciaire de terrains et immeubles – d’une valeur de plus de 10 millions – qui appartenaient à des criminels dans la mire des policiers dans le cadre de SharQc. Personne n’avait cependant été arrêté en juin.

La SQ rencontrera les médias en début d’après-midi pour faire le point sur cette deuxième phase de Diligence.

Tags:

Leave a Reply