La découverte du corps a calmé l’ardeur des fêtards

de Journal de Montreal:

Aussi paradoxal que cela puisse sembler, la découverte du corps de Natasha Cournoyer, il y a un mois, à Pointe-aux-Trembles, a considérablement réduit les tracas des résidants du secteur.

En effet, les citoyens vivant sur la 36e avenue et dont le terrain donne directement sur la rampe de mise à l’eau – où Natasha Cournoyer a été retrouvée morte – se plaignaient depuis plusieurs années du bruit excessif, de la prostitution et des transactions de drogue qui se déroulaient à cet endroit.

Mais tout ça, c’était avant la découverte du cadavre de la jeune femme de 37 ans, le 6 octobre.

«C’est définitivement plus tranquille ici. Maintenant, on peut dormir en paix», affirme Jeannine Arseneault, qui vit à quelques dizaines de mètres seulement de l’endroit où le corps a été trouvé.

«L’achalandage de la rampe de mise à l’eau a diminué de moitié depuis les événements. Dès que la noirceur tombe, on dirait que tout le monde se sauve», affirme pour sa part Pierre, un autre voisin.

Présence policière accrue

Si plusieurs citoyens rencontrés par 24H s’entendent pour dire que la présence policière est plus importante depuis un mois, certains d’entre eux se demandent combien de temps cela durera.

«C’est vrai que la police passe plus souvent avec leurs grosses lumières allumées sur le toit. Ça a eu un effet, c’est sûr», dit quant à lui Richard Roy.

«Les policiers sont beaucoup plus présents… Mais la question qui est sur toutes les lèvres du voisinage: pour combien de temps?», questionne Pierre.

Rappelons que le principal suspect dans l’affaire Natasha Cournoyer, Claude Larouche, fait actuellement face à une accusation de meurtre prémédité, la plus grave du Code criminel.

Tags:
Categories:

Leave a Reply