Claude Larouche et l’ADN

More news on Claude Larouche DNA testing: Police ran his DNA through DNA databases in 2005 after the abduction attempt on the 7 year old girl. It was in 2005 that he was cleared of the murder of Guylaine Potvin, and of sexual assaults in Ste Foy (but not of murder in Ste Foy)

The SQ needs to test that DNA again in all cases, and they should definitely be looking at him regarding the murder of Nathalie Godbout.

(CHICOUTIMI) La Sûreté du Québec a précisé hier que dès la condamnation de Claude Larouche en 2005 pour l’enlèvement d’une fillette de 7 ans à Montréal, son ADN avait été transmis à la Banque nationale de données génétiques (BNDG) et qu’il ne correspondait à aucun autre crime non résolu.

La procédure habituelle, dans le cas d’une nouvelle entrée génétique à la banque, prévoit une comparaison avec les données recueillies sur tous les autres crimes commis au Canada afin de déterminer si le condamné aurait sévi ailleurs.

Dans le cas de Claude Larouche, aucune information ne permettait de dire que son ADN prélevée en 2005 correspondait à un quelconque crime non résolu, que ce soit celui de Guylaine Potvin retrouvée assassinée dans le logement qu’elle partageait avec deux autres étudiantes sur la rue Panet, à Jonquière ou celui d’une agression sexuelle commise à Sainte-Foy par le même individu.

Les données génétiques de Jonquière et de Sainte-Foy portent à croire que l’auteur des deux crimes est le même. La femme de Sainte-Foy, laissée pour morte après son agression, n’a jamais été en mesure d’identifier son agresseur.

Précaution

Au cours des dernières semaines, le Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal a effectué une expertise additionnelle pour s’assurer que l’ADN de Claude Larouche ne correspondait pas à celui découvert sur les deux scènes de crime de Jonquière et Sainte-Foy. Les comparaisons ont démontré que Larouche n’est pas relié à aucun d’eux, selon la porte-parole de la Sûreté du Québec au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Hélène Nepton.

«L’enquête sur le meurtre de Guylaine Potvin n’a pas été relancée par l’arrestation de Claude Larouche pour le meurtre de Natasha Cournoyer. Ce genre d’enquête est toujours en activité à l’Escouade des crimes contre la personne qui effectue des mises à jour «, a déclaré la porte-parole.

Tags:

Leave a Reply