Pierre-Hugues Boisvenu

images-3

 

Il serait impossible pour moi de raconter l’histoire de la mort de Thérèse  sans mentionner l’influence de Pierre Hugues Boisvenu. 25 ans plus tard, Pierre est le père d’une fille qui a été assassiné dans la même région du Québec où Teresa est morte. Tragiquement, 3 ans après assassiner Julie Boisvenu, son autre fille unique, Isabelle est décédée dans un accident de voiture durant les vacances de Noël. Courageusement, Pierre, sa femme Diane et leur seul enfant survivant, les chrétiens se poussait.

Pierre a été ma lumière d’espoir en des jours très sombres. Jamais voulu se rendre, il canalise sa douleur en un changement positif, la création de l’AFPAD; non lucratif d’aide aux victimes au Québec … très probablement le plus influent groupe de défense des victimes dans tout le Canada. Pierre est mon ami, mon frère, mon professeur. L’histoire de notre rencontre est donc impossible: à la veille de la première nationale du Canada sur les victimes de conférence à Ottawa, nous avons découvert que très peu de victimes réelles avaient été invités à la danse. Donc nous nous invités. Nous avons d’abord rencontré la veille de la conférence au cours du dîner, à Hull, au Québec. Le lendemain matin, tout changé, comme Pierre a si éloquemment les documents dans son autobiographie, Survivre à L’Innommable (Survive and Engage – page 90).

Vous mai Acheter un livre de Pierre en cliquant ici.

————————————————————-

It would be impossible for me to tell the story of Theresa’s death without mentioning the influence of Pierre Hugues Boisvenu. 25-years later, Pierre is the father of a daughter who was murdered in the same region of Quebec where Theresa died.  Tragically, 3 years after Julie Boisvenu’s murder, his only other daughter, Isabelle died in a car accident during the Christmas holidays. Courageously, Pierre, his wife Diane and their only surviving child, Christian pressed on.

Pierre has been my light of hope in some very dark days. Never willing to surrender, he channeled his grief into positive change, creating AFPAD; a victims assistance non-profit in Quebec… quite possibly the most influential victims advocacy group in all of Canada. Pierre is my friend, my brother, my teacher. The story of our impossible meeting is thus: on the eve of Canada’s first National Victims Conference in Ottawa we discovered that very few actual victims had been invited to the dance. So we invited ourselves. We first met the night before the conference over dinner in Hull, Quebec. The next morning changed everything, as Pierre so eloquently documents in his autobiography,  Survivre a l’innommable (Survive and Engage – page 90).

You may purchase Pierre’s book by clicking here.

Tags:

One thought on “Pierre-Hugues Boisvenu”

Leave a Reply