Natasha Cournoyer’s body found.

20091008-071700-g

 

La police a confirmé le corps retrouvé dans l’Est de Montréal est celui des disparus Fontionelle  correctionnel du Canada, Natasha Cournoyer. Étant donné qu’il s’agit encore d’un cas très jeune, je dirai seulement ceci:

1. Étant donné toute l’attention nécessaire qu’ils reçoivent étranger homicides sont en fait assez rare statistiquement.

2. Le conjoin de Cournoyer, Michel Trottier semble craquer sous la pression. Il a son visage partout dans les nouvelles. Il est allé à la télévision nationale pour dire au monde qu’il est prêt pour son test polygraphique (personne ne lui a demandé de prendre un). Il a professé son “amour” pour Cournoyer en fin de nuit, incohérent randonnées sur Facebook. Les actions impulsives en deuil d’un amant? Peut-être.

Mais parfois, les gens peuvent obtenir si habiles qu’ils hors-puce eux-mêmes. Et la culpabilité est un monstre: vous attendez que l’ombre de suspicion de passer votre maison. Autrefois vous s’impatienter. Dans votre empressement à contrôler la situation sans le vouloir vous pointez du doigt les soi-même.

Autant que je jouis moquait de police du Québec Il s’agit d’un cas, je crois qu’ils ont bien en main. Ils sont bien formés à la psychologie. Ils vont être très patient, et se terminera le cercle très lentement … à leurs conditions.

—————————————————–

Police confirmed the body found in Montreal’s East End is that of missing Corrections Canada worker, Natasha Cournoyer. Given that this is still a very young case I will only say this:

1. Given all the unnecessary attention they receive stranger-homicides are in fact quite rare statistically.

2. Cournoyer’s boyfriend Michel Trottier appears to be cracking under the pressure. He’s got his face all over the news. He’s gone on national television to tell the world he’s ready for his polygraph test (no one has asked him to take one). He’s professed his “love” for Cournoyer in late-night, incoherent rambles on Facebook. The impulsive actions of a grieving lover? Maybe.

But sometimes people can get so clever that they out-smart themselves. And guilt is a monster: you wait for the shadow of suspicion to pass your house. Sometime you get impatient. In your haste to control the situation you unintentionally point the finger at yourself.

As much as I enjoy making fun of Quebec Police this is one case I believe they have firmly in hand. They are well trained in psychology. They will be very patient, and will close the circle very slowly… on their terms.

Here’s the story from Quebec’s leading Fish Paper, Le Journal de Montreal:

“Alors que les autorités confirmaient hier que Natasha Cournoyer était bien celle dont le corps assassiné a été trouvé en bordure du fleuve mardi, les policiers de Laval redoublaient d’ardeur dans l’espoir de retrouver son téléphone cellulaire, dont un signal a été capté, une quinzaine d’heures après sa disparition.

Au cours des fouilles qui sont menées de-puis deux jours autour du boulevard de la Concorde, à Laval, par des policiers et des membres de l’unité des mesures d’urgence, au moins un appareil cellulaire a été retrouvé.

Après analyse, il s’est avéré qu’il ne s’agissait malheureusement pas de celui de Natasha Cournoyer.

Les policiers supposent que si la victime a été amenée à Pointe-aux-Trembles, quelque chose a pu survenir à Laval pour que son cellulaire tombe ou soit abandonné. Un signal provenant de ce dernier a été capté vendredi matin par une tour du boulevard du secteur Pont-Viau.

Les autorités fouillent des cours arrière, des boisés, des berges. La toiture d’un immeuble a même été fouillée, avec l’aide d’un camion de pompiers pour y accéder.

Recherches pertinentes

«Ces recherches sont toujours pertinentes dans l’enquête», a dit le lieutenant Daniel Guérin, de la police de Laval.

En retrouvant le cellulaire de la victime, peut-être les policiers retrouveront-ils aussi son sac à main ou même une scène où le crime a peut-être été commis. Rappelons qu’il y a 26 kilomètres qui séparent le lieu de l’enlèvement présumé de la victime et le lieu de la découverte du corps.

Ce ratissage serré se poursuivra aujourd’hui. De plus, vers 20 heures ce soir, les policiers, tant de Laval que de Montréal, devraient rencontrer des employés des Places Laval.

Hier, plus de 24 heures après la découverte du corps de la femme, le Bureau du coroner et la police de Montréal ont confirmé son identité, vers 16 heures.

L’autopsie pratiquée hier a nécessité de nombreuses heures de travail puisque «chaque item devait être photographié, identifié, emballé et étiqueté», a précisé la porte-parole du Bureau du coroner Geneviève Guilbault.

La cause du décès n’a toutefois pas été précisée.

Facebook

Natasha Cournoyer avait été vue pour la dernière fois peu après 20 h jeudi dernier, alors qu’elle sortait de son travail au Service correctionnel du Canada, à Laval.

Le conjoint de Natasha Cournoyer, Michel Trottier, avait quant à lui annoncé mardi soir sur sa page Facebook le décès de son amoureuse.

«Je tente de comprendre comment on a pu t’enlever ce que nous avons de si précieux, soit la vie. (…) Prendre la vie d’une aussi jolie femme avec tant de violence, quelle lâcheté, quelle façon ignoble de vivre», écrit M. Trottier.

Quant à la mère de la victime, Louise Morel, le drame est doublement douloureux pour elle: après avoir perdu son mari il y a à peine six mois, voilà qu’elle perd son unique fille.

Tags:

Leave a Reply