Le meurtrier de Stefanie Rengel écope de la prison à vie

La Presse Canadienne
 

Un jeune homme de 19 ans qui avait reconnu avoir tué une adolescente de 14 ans en raison de la jalousie maladive de sa petite amie a écopé lundi d’une peine de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans.

L’homme peut simplement être identifié comme D.B. parce qu’il avait moins de 18 ans quand il a tué Stefanie Rengel à Toronto, au jour de l’An 2008.Il avait plaidé coupable cette année à des accusations de meurtre prémédité. Sa petite amie de l’époque, Melissa Todorovic, qui a maintenant 17 ans, a écopé en juillet d’une peine pour adulte de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant sept ans.

Le juge Ian Nordheimer, de la Cour supérieure de l’Ontario, l’a décrite comme étant celle qui a «tiré les ficelles» de ce crime et lui a infligé la peine la plus lourde possible pour un meurtre prémédité commis par quelqu’un de moins de 16 ans.

Lors des représentations sur sentence plus tôt ce mois-ci, un D.B. larmoyant avait déclaré au tribunal qu’il ne pouvait se pardonner ce crime «dégoûtant» qui a coûté la vie «à une jeune fille innocente qui méritait de vivre».
La Couronne avait demandé une peine pour adulte au lieu d’une peine pour jeune, ce qui aurait pu lui valoir six ans de prison, suivis de quatre ans de probation dans la communauté.

Category:

Leave a Reply