Qui a tué Marie-Pier?

I was surprised to learn that this case is still unresolved, and the Surete du Quebec appear to have no solid leads.

Question: what do you make of her purse being discovered 100 killometres away in Compton? I have my own thoughts, but I’d like to hear others:

Qui a tué Marie-Pier?
Daniel Renaud
Le Journal de Montréal
10/01/2007

Passé pratiquement inaperçu mais pourtant particulièrement scabreux, le meurtre d’une adolescente de 17 ans de Victoriaville, Marie-Pier Bouchard, portée disparue durant un an et découverte l’été dernier, vraisemblablement étranglée et violée, sera l’une des priorités de la Sûreté du Québec en 2007.

Marie-Pier Bouchard avait été vue vivante pour la dernière fois vers 3h10 le 20 août 2005, alors qu’elle venait de passer la soirée avec des amis au bar L’Évasion de Victoriaville.

A la sortie de l’établissement, elle a dit à une amie qui l’accompagnait de l’attendre, qu’elle allait revenir dans dix minutes.

Elle est partie à pied vers le stationnement arrière du bar et n’est jamais revenue. Dès le lendemain matin, cette copine et l’ami de coeur de Marie-Pier avisaient les policiers de sa disparition.

Ce qui a ajouté au mystère, c’est que le sac à main de la disparue a été retrouvé en bordure du chemin Vaillancourt, à Compton, en Estrie, à plus de 100 kilomètres de Victoriaville.

Le sac, qui contenait encore des objets appartenant à la jeune femme, a visiblement été lancé d’un véhicule en mouvement.

Ses restes ont finalement été retrouvés par des enfants près d’un an plus tard, le 29 juillet dernier, dans un boisé à quelques mètres du 2e rang à Warwick, dans les Bois-Francs.

L’absence de marques de violence sur le squelette laisse croire qu’elle a été étranglée. Des indices démontrent également qu’elle aurait été agressée sexuellement avant d’être assassinée.

Après avoir rencontré une centaine de personnes et eu recours à l’hypnose et au polygraphe dans certains cas, les policiers piétinent mais ne désespèrent pas.

Il leur reste encore beaucoup de personnes à interroger. Des tests d’ADN sont également effectués selon les enquêteurs, qui ne veulent pas en dire davantage.

Le comportement de la jeune femme avait changé au cours des derniers mois.

Durant les trois jours précédant sa disparition, elle ne s’était pas rendue à son travail, dans une pizzeria de Victoriaville.

Elle avait commencé à consommer de la marijuanna mais les enquêteurs des Crimes contre la personne de la SQ à Québec, à qui l’enquête a été confiée, ne croient pas que le meurtre soit lié à la drogue. Ils croient plutôt qu’elle connaissait son meurtrier et qu’il pourrait même faire partie de son entourage.

Quelques semaines avant sa disparition, Marie-Pier Bouchard avait été impliquée dans une tentative de fraude d’environ 800 $ dans un guichet automatique, a aussi appris le Journal de source sûre.# Pour toute information pouvant mener à l’arrestation du suspect, communiquer avec Info-Crime au 1 800 659-4264.

Category:

Leave a Reply