Press Release

July 17th, 2006

Theresa Allore Investigation: Cold case evidence to be analyzed by western lab

The items recovered from the Theresa Allore evidence search that occurred in Magog on June 17th will be analyzed by a forensics lab in western Canada. “The search proved very fruitful”, stated John Allore, brother of Theresa Allore who was murdered in the region in 1978. “In all we recovered approximately 40 to 50 items; of these we identified just under 12 items that we feel may have evidentiary value.”

Officers for the Surete du Quebec who are responsible for the Theresa Allore investigation declined to participate in the search. Sue Sutherland, a criminology student who organized the search stated, “for this reason we did not wish to hand over the evidence to Quebec investigators. We have more confidence in the capabilities of the western forensics people who will look at the items and give us an informed opinion.”

Mr. Allore along with Pierre Boisvenu, the president of Quebec’s Association for Murdered and Missing Persons (AFPAD), have called on Quebec’s Minister of Public Security, Jacques Dupuis to create a special investigative office to address the increasing number of cold-cases in the province. As well, Mr. Allore has initiated a petition on his website, calling for the creation of such an office. So far the petition has received over 100 signatures from surviving family members of murder victims, victims of sexual assault and other supporters.

Contact :
John Allore : (919) 360-7075
Sue Sutherland : (514) 264-7830
http://www.whokilledtheresa.blogspot.com/
justice4theresa@hotmail.com

L’affaire Allore:
Un laboratoire de l’ouest Canadien analysera les objets retrouvées lors de la battue du 17 Juin.

Le 17 juin passé, a eu une grande battue à Magog, en vue de retrouvée des éléments de preuves sur le meurte de Theresa Allore, assassinée en 1978 dans la région. Cette battue a été une première dans le cadre d’un cold case, car elle a été organisée sans l’aide des forces policières.
Les objets retrouvées seront donc analysés par un laboratoire médico-légal de l’ouest Canadien.
John Allore, frère de Theresa, précise: ‘La battue a porté fruit’..en tout nous avons trouvé 40-50 objets, donc envirion 12 qui nous préoccupent particulièrement.

La sureté du Québec, qui est en charge du dossier, a refusé de collaborer de quelque facon que ce soit a l’organisation de la battue, elle a également refusé toute présence et soutien.
Sue Sutherland, étudiante en Criminologie, et spécialiste en crimes non-résoulus a déclaré: Il est hors de question de céder nos objets à la sureté du Québec, il y a eu trop d’ erreurs dans le passé, nous ne pouvons plus prendre de risque. Nous avons complètement confiance envers l’équipe médico-légal qui analysera nos objets.

M.Allore et Pierre-Hugues Boisvenus, président de L’association des familles de personnes assassinées et disparus au Québec (AFPAD), ont fait appel au ministère de la sécurité publique, Jacques Dupuis, afin de créer une unité spécialisée sur les crimes non-résolus, cette initiative n’est pas sans rappeler que le nombre de crimes non-résolus est assez flagrant.

Afin de supporter de projet, M.Allore a mis sur pied une pétition, disponible à tous, sur son site web.

Jusqu’à maitenant, une centaine de noms y figurent, parmis lesquels, des familles de victimes, des survivants, ainsi que des citoyens sensibilisés.

John Allore: (919) 360-7075
Sue Sutherland: (514) 264-7830
http://www.whokilledtheresa.com/
justice4theresa@hotmail.com

Category:

Leave a Reply