More on the decision to abandon video surviellence in downtown Sherbrooke.

You know, I would be a lot more willing to go along with new police chief, Gaétan Labbé assurance that “a greater police presence” is the solution to downtown crime if it were not for the fact that…

Sherbrooke cops who let convicted murderer, Hugo Bernier go TWICE in one night in downtown Sherbrooke were the reason Julie Boisvenu died in the first place!!!!!…

Caméras de surveillance : des conseillères mettent en doute la décision de la Ville
Radio Canada
Mise à jour le lundi 9 mai 2005, 18 h 12 .

Le dossier des caméras du centre-ville de Sherbrooke continue de susciter des réactions. Deux conseillères municipales estiment qu’il faut revoir la décision d’annuler le projet pilote qui consistait à enregistrer les images captées par les caméras. Bien qu’elles aient toutes deux entériné la recommandation soumise en ce sens par le comité de sécurité publique, la semaine
dernière, les conseillères Mariette Fugère et Diane Delisle disent maintenant que de nouvelles informations les forcent à s’interroger à nouveau.

Ce revirement de situation survient après que les deux conseillères eurent discuté avec
Pierre-Hugues Boisvenu, qui a vilipendé la Ville la semaine dernière pour avoir abandonné le projet. Sans ce projet pilote, qui devait originalement être mené en 2004 et 2005, les images captées par les 17 caméras de la Ville sont surveillées par les préposés du service 9-1-1. Leur tâche première les empêche toutefois de les surveiller de façon continue.Le projet-pilote devait initialement permettre à la Ville de convaincre la CAI de la nécessité d’enregistrer les images transmises par ces caméras, ne serait-ce que pour une durée limitée.

Le nouveau chef de police de Sherbrooke, Gaétan Labbé, n’est pour sa part pas convaincu que ce projet peut réduire la criminalité à lui seul. Il soutient que la surveillance vidéo doit être appuyée par une présence policière plus importante dans les quartiers ciblés.

Category:

Leave a Reply

css.php