W-Five dévoile les dessous tragiques
de l’histoire de Theresa Allore

Communiqué de presse

SHERBROOKE – Le plus important magasine télévisé au Canada, W-Five, présentera un reportage spéciale d’une heure sur le dossier Theresa Allore, une étudiante assassinée dans la région de l’Estrie au Québec, il y a 26 ans.

Le reportage racontera la lutte de la famille de la jeune fille afin de persuader les autorités policières, québécoises que Theresa fut victime d’un meurtre. Il comporte des entrevues avec l’enquêteur initial au dossier, des amis de Theresa, des membres de la famille et le personnel de l’école qu’elle fréquentait, le Champlain College de Lennoxville. En outre, les téléspectateurs pourront voir pour la première fois une entrevue avec la mère et le père de Theresa. Le couple exprimera toute son impuissance devant les douloureux évènements alors que le corps de leur fille ne fut retrouvé qu’au printemps de 1979, soit plus de six mois après sa disparition.

W-Five s’est rendu à Austin, au Texas afin d’interviewer un spécialiste en profil de criminels, le Docteur Kim Rossmo. Le comportementaliste fut le premier à suggérer que le cas de Theresa est sans doute lié à deux autres homicides survenus en Estrie dans la même période. Madame Manon Dubé, assassinée en janvier 1978 et Madame Louise Camirand, assassinée brutalement en 1977, dont le corps a été retrouvé dans le lac Memphrémagog.

Commentant la diffusion de ce reportage, le plus jeune frère de Theresa, John Allore, a déclaré : « Ce reportage donne à la famille une autre occasion de présenter les faits dans le dossier de Theresa et espère que de nouvelles informations parviendront du public afin de résoudre ce meurtre. »

L’histoire de Theresa Allore a fait les manchettes des médias nationaux à l’été de 2002 alors que John Allore, avec l’auteur du National Post, Patricia Pearson, ont présenté les résultats de l’analyse du docteur Rossmo. Cette analyse obligeait les enquêteurs au dossier à revoir leur conclusion initiale à l’effet que Theresa serait morte d’une surdose de drogue. Le cas reste toujours non résolu et est actuellement sous enquête par la Sûreté du Québec.

M. John Allore vit actuellement aux Etats-Unis, mais reste très impliqué dans le sort des victimes d’actes criminels au Canada. Il siège sur le conseil d’administration de l’Association Canadienne d’Aide aux Victimes (ACAV), et il a participé activement, aux cotés de Pierre-Hugues Boisvenu, à la démarche qui a aboutit à la création de l’Association des Familles de Personnes Assassinées ou Disparues du Québec (AFPAD). Il poursuit actuellement une maîtrise en administration de la justice à l’Université de la Caroline de nord.

L’émission W-FIVE de CTV sera diffusée samedi, le 12 mars 2005 à 19h00 et rediffusée dimanche, le 13 mars 2005 à 13h00.

John Allore
919-360-7075

Pour information visite : www.ctv.ca/wfive

www.whokilledtheresa.blogspot.com

www.afpad.ca

www.infocava.ca

Category:

Leave a Reply