Access Denied

In a blow to Access to Information, Quebec’s Minister of Public Security, Jacques Chagron has denied a request by the Boisvenu family to view the parole file of Hugo Bernier – sentenced in the murder of their daughter, Julie Boisvenu.

Les Boisvenu s’adressent directement au ministre

Claude Plante

La Tribune

Sherbrooke

Devant le refus du ministère de la Sécurité publique de fournir les renseignements qu’elle désire au sujet des libérations conditionnelles, la famille Boisvenu s’adresse directement au ministre Jacques Chagnon.

On se rappelera qu’à la fin janvier, le ministère de la Sécurité publique a adressé une réponse négative à la demande de la famille Boisvenu pour avoir d’accès au dossier d’Hugo Bernier, condamné à 25 ans de prison en octobre 2004, pour le meurtre de leur fille Julie.

Dans sa réponse, le ministère évoquait les mêmes raisons que la Commission des libérations conditionnelles du Québec soit leur obligation de protéger la vie privée de Bernier, indique un communiqué de la famille de Julie Boisvenu.

Pierre-Hugues Boisvenu, qui est aussi président de l’Association des Familles de Personnes Assassinées ou Disparues du Québec (AFPAD), considèrent cette réponse comme «un manque de transparence de la part du ministère et un manque de respect envers les familles de victimes».

À la suite à ce refus, et en attendant la réponse à sa demande de révision faite devant la Commission d’accès à l’information, la famille Boisvenu a adressé au ministre Chagnon sept questions relativement à la gestion de la Commission des libérations conditionnelles et au Service de Probation du Québec.

Category:

Leave a Reply