Un site pour les parents de victimes d’actes criminels

Gilles Pilon – Journal de Montréal

06/12/2004 09h29 

D’ici quelques semaines, les parents de victimes d’actes criminels auront leur propre association, un site Internet où ils pourront trouver de l’aide pour solutionner leurs problèmes ainsi qu’une ligne sans frais où ils auront accès à des services professionnels.

Réunis hier à Montréal, les membres du conseil d’administration de la nouvelle association ont jeté les bases des différents services qui seront bientôt offerts aux parents de victimes d’actes criminels.

On s’est entendu sur le nom de l’association, sur un logo, conçu par le designer Jean-Philippe Lafortune, ainsi que sur un site internet qui sera produit par Maryline Ulisse.

L’association sera du type organisme sans but lucratif incorporé en vertu de la troisième partie de la Loi sur les compagnies et demandera sa reconnaissance à l’Agence des douanes et revenu du Canada afin de pouvoir émettre des reçus pour fins d’impôt.

Le site internet comprendra plusieurs rubriques dont : un historique de l’organisation, un énoncé de mission, des témoignages de familles éprouvées, de l’aide psychologique et légale, une section nouvelle et revue de presse, une foire aux questions ainsi qu’un forum où parents, grands-parents et adolescents pourront échanger sur le vécu difficile des familles éprouvées par des actes criminels.

Association canadienne

Hier, Pierre-Hugue Boisvenue, père de Julie Boisvenue et président de la nouvelle association québécoise de parents de victimes d’actes criminel, s’envolait pour Vancouver où il devait participer avec des délégués de groupes de victimes de la Colombie-Britannique, du Manitoba et du Nouveau-Brunswick, à la fondation d’une association canadienne de parents de victimes d’actes criminels.

La création d’une telle structure permettra de toucher du financement provenant du gouvernement fédéral.

Category:

Leave a Reply