After years in the shadows, and motivated by the actions of Pierre Boisvenu, Marcel Bolduc – the father of Isabelle Bolduc, who was murdered in Sherbrooke in 1996 – has decided to come forward and advocate for victims rights.

Marcel Bolduc reprend du service

Evelyne Leblanc

La Tribune

Sherbrooke

Le verdict dans le procès d’Hugo Bernier, reconnu coupable du meurtre au premier degré de Julie Boisvenu, a convaincu Marcel Bolduc de reprendre du service pour la cause des victimes d’acte criminel et du resserrement du système de libérations conditionnelles.

“Je constate qu’il y a toujours, après huit ans, les mêmes lacunes dans le système des libérations conditionnelles et dans l’encadrement des détenus qui obtiennent une telle liberté. J’avais pris du recul depuis quelques années, mais j’ai choisi de ne plus rater une occasion de m’impliquer dans ces dossiers pour améliorer notre système”, explique M. Bolduc.

Il y a huit ans, sa fille Isabelle payait de sa vie les lacunes du système de remise en liberté conditionnelle. Enlevée, séquestrée, agressée sexuellement puis battue à mort, elle avait été retrouvée sans vie dans un champ de Fleurimont, non loin du chemin Duplessis, à l’été 1996.

Ses agresseurs étaient, tout comme Hugo Bernier, en probation pour des crimes dont ils avaient été reconnus coupables.

It is my understanding that Marcel Bolduc will be joining Pierre Boisvenu in a meeting on November 15th with Quebec’s minister of justice.

Category:

Leave a Reply