Oh-ho-ho! Those fun-lovin’ Bishop’s students!… setting fire to buildings, being rushed to the hospital with alcohol poisoning… ah to be young again, what laughs, what times!

Remember people, it’s all fun-and-games ’til someone winds up dead in a nearby stream.

Encore du grabuge à Bishop’s

Isabelle Pion

La Tribune

Sherbrooke

Les rentrées se suivent et se ressemblent pour les étudiants de l’Université Bishop’s. Ceux-ci ont fêté une fois de plus avec grand bruit le début de l’année scolaire.

Dans la nuit de dimanche à lundi, un incendie a éclaté dans un édifice désaffecté de la rue College. Heureusement, l’élément destructeur a été vite été maîtrisé.

Les pompiers sont intervenus vers 4 h. Un jeune homme a été arrêté concernant cette affaire et devra faire face à la justice. Selon les policiers, il s’agirait d’un étudiant ou d’un ex-étudiant de l’Université Bishop’s.

La résidence abandonnée se trouvait à quelques pas de la rue Reed, là où se trouvaient la plupart des jeunes.

Les policiers ont aussi procédé à six ou sept arrestations, généralement parce que les jeunes avaient contrevenu au règlement municipal (feu allumé aux poubelles, bruit excessif, etc). La surveillance plus intensive avait commencé dès le début du week-end.

Selon Gilbert Jacques du Service de police de Sherbrooke, des dépliants ont été distribués aux étudiants et il était clair que la police appliquait le règlement de “tolérance zéro” pour les trouble-fête. On avait également à l’oeil les partisans du match de football opposant les équipes de l’Université Bishop’s et de l’Université de Sherbrooke.

Dans la nuit de lundi à marid, les policiers ont aussi dû intervenir. Entre autres, une jeune femme a dû être transportée à l’hôpital en raison d’un état d’ivresse trop avancé.

Category:

Leave a Reply